Dévitalisation dentaire : STOP !

Dr Bruno DARMON

La position de la plus grande organisation au monde d’endodontistes, l’AAE (Américan Association of Endodontists) sur la problématique des dents dévitalisées cassée à la Brice de Nice.

(endodontistes signifie dentistes spécialistes de la dévitalisation dentaire)

Site internet :

http://www.aae.org

L’AAE est sans conteste la plus grande organisation mondiale de dentistes, spécialisés dans la dévitalisation des dents. Le Dr Meinig qui aujourd’hui crie sur tous les toits qu’il faut enlever toutes les dents dévitalisées, fut d’ailleurs un des cofondateurs de cette association dans les années trente.

Tous les dentistes savent dévitaliser des dents certes mais il existe aux Etats Unis depuis longtemps et aussi maintenant en Europe, des spécialistes de la dévitalisation qui ont approfondi le sujet et qui grâce à un savoir faire très certainement supérieur à celui de la moyenne des dentistes arrivent à conserver plus de dents dévitalisées. En effet parfois les dents dévitalisées s’infectent et se mettent à faire mal et il faut par conséquent les extraire. Pour éviter cela, une spécialité s’est donc développée afin de tout faire pour pouvoir conserver les dents dévitalisées.

En parallèle avec le développement de cette spécialité, s’est développé aux Etats-Unis, un courant de dentistes qui prônent que toutes les dents dévitalisées sont toxiques et qu’il faut les enlever. Ce courant existe aussi d’ailleurs dans les pays germanophones.

Cela fait polémique bien sûr car tout le monde pense avoir raison. Personnellement je pense qu’il serait une preuve de sagesse de notre profession que ces deux approches puissent coexister sans heurt, car le plus important est de laisser les patients décider de ce qu’ils veulent faire de leur corps, quitte à ce qu’ils acceptent de laisser le dentiste décider pour eux s’ils lui font confiance.

Aujourd’hui aux Etats Unis, cette polémique a pris une telle ampleur, que l’AAE n’a pu y rester indifférente et elle donne au public sa version de tout cela sur son site internet : aae.org
En France, le discours du Président du Conseil de l’Ordre des Alpes Maritimes était de dire que c’était la théorie du Dr Darmon. Ma foi jusqu’à présent, ça a fonctionné et personne ne lui a dit qu’il était ridicule et c’est moi qu’on a condamné.
Personnellement en étudiant le site de l’aae et notamment sur la réponse à la grosse polémique sur les dents dévitalisées qu’il y a aux Etats-Unis, je m’attendais à un discours qui dise par exemple que les dents mal dévitalisées peuvent effectivement donner de multiples maladies, mais que bien dévitalisées, cela n’en donnait aucune. Je m’attendais aussi à ce que l’AAE nous le prouve en nous montrant des publications avec des cas de patients qui avaient des maladies graves à cause de dents mal dévitalisées. Des maladies qui ont ensuite disparues par un retraitement endodontique parfait. Un retraitement dont on sait par ailleurs que s’il est parfaitement exécuté il permet d’éviter une infection locale qui se traduit par d’éventuelles douleurs de la dent dévitalisée, ou d’autres signes cliniques d’infection comme une inflammation de la gencive, voire du pus qui peut d’ailleurs se propager aux alentours.

Eh bien rien de tout cela. L’AAE est incapable de nous apporter la moindre preuve qu’un retraitement endodontique parfait ait pu guérir une grave maladie à distance de la bouche.

Mais pire encore, l’AAE nie purement et simplement tous les travaux scientifiques qui font un lien entre les dents dévitalisée et maladie.

Ma foi c’est une technique comme une autre… un peu comme celle du président de l’Ordre des Alpes Maritimes à mon égard. Parfois plus c’est gros et plus ça marche. Je le sais bien puisque j’ai un patient qui raconte des choses énormement absurdes et qu’un juge a cru, alors pourquoi ne pas utiliser cette politique aussi pour discréditer l’ensemble des travaux sur la toxicité des dents dévitalisées. C’est en tout cas le choix qu’a fait l’AAE, de nous prendre pour des imbéciles, et jusqu’à présent ça marche alors pourquoi ne pas continuer. Je vais d’ailleurs vous prouver tout cela.

Le site comporte de nombreuses publications scientifiques pour mieux dévitaliser les dents certes mais la seule préoccupation de cette association est de mieux dévitaliser les dents afin qu’elles ne s’infectent pas ou ne fassent pas mal et donc qu’on soit alors obligé de les extraire.

Le fait qu’elles puissent participer à une quelconque maladie est qualifié de mythe. Et nous allons voir quels sont les arguments qu’ils avancent pour nous démontrer en quoi cela est un mythe. Vous y trouverez des arguments risibles et je vais vous expliquer pourquoi dans ce texte.

Je vous suggère d’ailleurs d’aller vérifier par vous même sur leur site.

Il faut aller voir à rechercher un endodontist (find an endodontist en anglais)
Puis après cliquer sur « Myths about root traitement canal »

Vous obtiendrez alors le texte que je trouve risible qui est la seule argumentation que la plus puissante organisation au monde de spécialistes de la dévitalisation dentaire peut nous fournir pour répondre à la polémique sur les dents dévitalisées.

Vous pouvez aussi cliquer sur Tooth Illustration.
Vous obtiendrez un schéma d’une dent.

La chambre pulpaire, c’est là où se trouve le nerf et les vaisseaux sanguins aussi appelé le paquet vasculo nerveux, celui là même qu’on enlève lors de la dévitalisation dentaire. Et dans la dentine, les petits traits à peine perceptibles ce n’est pas juste un effet de dessin pour colorier la dentine, c’est la représentation des tubulis dentinaires. 

Selon les défenseurs de la théorie de l’infection focale, ce sont les tubulis dentinaires qui constituent la niche indésinfectable dans laquelle les bactéries anaerobies se développeront et excréteront ensuite dans le sang leurs redoutables toxines.

Les tubulis dentinaires étant microscopiques, l’aae n’a pas jugé utile de les signaler sur son schéma. Mais les tubulis dentinaires sont aussi un des talons d’achille du meilleur des traitements endodontiques, il faut le rappeler.
Comme le schéma représente toutefois une dent en coupe, et les structures visibles à l’œil nu, l’aee n’a pu omettre toutefois de mettre sur le schéma un second talon d’achille de l’endodontie, les canaux accessoires. Sur son schéma, elle indique deux canaux accessoires mais dans la réalité, il y en a bien plus généralement. Ce sont des petits canaux qui comportent aussi nerfs et vaisseaux sanguins. Généralement, ils se trouvent au bout des racines mais pour les dents avec plusieurs racines (certaines prémolaires et les molaires) ils peuvent aussi se situer dans la furcation c’est à dire dans la dentine qui relie les différentes racines de la dent. Une information qui n’apparaît pourtant pas sur ce schéma de dent.
Comme ces canaux accessoires ne peuvent quasiment jamais être aussi obturés, et donc qu’ils sont le siège de putréfaction, on comprend pourquoi notamment pour les dents pluriradiculés (avec plusieurs racines), la résection apicale (le fait de couper chirurgicalement le bout de la racine), ne permet pas d’éliminer tous les canaux accessoires susceptibles de constituer des réservoirs d’infection de taille macroscopique.
Et cela sans même parler des réservoirs d’infection de taille microscopique que sont les tubulis dentinaires, qui resteront toujours présents même sur les dents monoradiculées ayant subi une résection apicale.

Maintenant, je vais vous traduire le texte qui répond à la polémique sur la toxicité des dents dévitalisées et les nombreuses publications scientifiques sur le sujet.

Myths about root canal treatement.

Les mythes sur le traitement de canal de racine (la dévitalisation dentaire).

Première remarque:
Les américains sont un peu plus subtil que les français, je trouve, ils ne parlent jamais de tuer ou dévitaliser une dent. Il disent uniquement traiter un canal de racine. Ailleurs ils font volontairement la confusion entre une dent dévitalisée et une dent naturelle. Au dessous de Tooth illustration, on peut aussi cliquer sur Value of a natural tooth, qui prône les avantages de conserver une dent dévitalisée que l’aae estime être une natural tooth donc une dent naturelle. La mauvaise foi n’a pas de limite semble–t-il … Evidemment dans leur logique une dent naturelle est à opposer à une dent artificielle c’est à dire une dent prothétique c’est à dire soit une dent sur une prothèse amovible soit un implant. Mais la réalité biologique est qu’ils confondent un cadavre de dent, ce qu’est en réalité une dent dévitalisée, avec une dent que la nature à produit c’est à dire une dent vivante, ce qui est le vrai sens de naturel. Mais comme aux Etats Unis (comme dans le monde occidental d’ailleurs), la mode est au naturel, il était astucieux d’exploiter cette mode pour mieux manipuler l’opinion, ce que l’aae ne se prive nullement de faire ici même.

Voici donc maintenant la traduction du texte risible qui prétend ainsi ridiculiser le courant de pensée qui prône l’extraction des dents dévitalisées. Il est traité dans la seconde vérité.

Il y a en fait trois textes et on les trouve exactement à l’adresse suivante : http://www.aae.org/patients/mythsrootcanal/. Les second et troisième textes sont censés répondre au mythe de la toxicité des dents dévitalisées qui donne des maladies du reste du corps.

Le second texte renvoie à la fin sur des publications scientifiques censées accréditer tout cela mais qui en fait affirment mais ne prouvent rien.

Si vous souhaitez les textes originaux en anglais je vous les ai conservé après les traduction au cas où l’aae changerait de politique après le 25 mai 2006 (date où je les ai téléchargé) et se rendait compte de leur ridicule et décidait alors en plus de cacher ces ridicule réponses.


Et voici la traduction en français. Je mets mes commentaires entre parenthèse avec NDLR à la fin.

Second texte : 
En vérité, (je vous le dis NDLR) le traitement de canal de racine est une procédure sûre et efficace. (eh bien on attend les preuves…NDLR)

Des études de recherche exécutées dans les années 1930 et les années 1940 et ceux conduites en années postérieures n’ont montré aucun rapport entre la présence des dents traitées endodontiquement (de dents dévitalisées NDLR) et la présence de maladie. (Plus nier l’évidence que cela aurait été difficile NDLR). Au lieu de cela, les chercheurs ont constaté que les gens avec des remplissages de canal de racine risquaient moins d’être malades que les gens qui n’avaient pas eu.

(Effectivement c’est vrai d’une certaine façon mais ce n’est pas le sujet. C’est donc encore une tentative de manipulation mentale. Je m’explique. L’aae fait ici référence à la pulpotomie qui est une technique de dévitalisation ancestrale (toujours utilisée couramment pour les dents de laits d’ailleurs et encore par quelques vieux dentistes pour toutes les dents). La pulpotomie consiste à enlever la pulpe de l’intérieur de la couronne dentaire, en momifiant ensuite celle dans les canaux des racines donc sans véritablement traiter les canaux de racines pourrait-on dire.
Il est aussi possible ici que l’aae fasse référence à la nécrose dentaire qui peut survenir comme conséquence à la carie profonde qui n’est pas traitée ou mal traitée en laissant de la carie dessous. Les bactéries se développent alors encore plus facilement dans la pulpe que dans le cas de pulpotomie ou au moins la pulpe des racines est imprégnée de formol que les bactéries n’affectionnent pas trop. Mais cela n’a rien à voir avec le mythe que l’aae était censé détruire ici. Son discours est une véritable tromperie. NDLR)

Au cours des dernières années, cependant, un très petit nombre de dentistes et de médecins (sous entendu des marginaux… et sous entendu si on est plus nombreux c’est bien la preuve qu’on a raison NDLR) a prétendu que les dents qui ont reçu un traitement, de canal de racine (un traitement endodontique) contribuaient à la présence de maladies et d’affections de l’organisme. Cette revendication est basée sur la recherche périmée exécutée par docteur Weston Price de 1910-1930 (et celles d’autres scientifiques, médecins et dentistes bien plus récemment, quelle mauvaise foi de l’oublier ! NDLR). Sa recherche a déclaré que les bactéries prises au piège dans les dents pendant le traitement de canal de racine peuvent causer presque n’importe quel type de maladie, incluant l’arthrite, la maladie de coeur, la maladie de reins et d’autres.

La présence de bactéries dans des dents et la bouche est un fait accepté depuis plusieurs d’années. Mais la présence de bactéries ne constitue pas une infection et n’est pas nécessairement une menace à la santé d’une personne. Des bactéries sont présentes en permanence dans la bouche et les dents, même dans les dents qui n’ont jamais eu de caries ou d’autre affection. (C’est bien sûr vrai en partie mais cela n’a rien à voir avec le sujet. C’est d’ailleurs aussi faux en partie car on s’intéresse aujourd’hui aux conséquences à distance des poches parodontales. Mais les bactéries de la bouche dont parle ici l’aae, est ce qu’on appelle la bonne flore. On trouve aussi une telle flore dans le colon, et elle a même une grande importance mais ce n’est pas ici le sujet encore une fois. L’aae mélange sciemment la flore utile faite de bactéries aerobies en contact avec ce qu’en biologie on appelle le milieu extérieur car non baigné par le sang, avec la flore toxique faite de bactéries anaerobies présentes dans les dents dévitalisées et qui elles sont en rapport avec le milieu intérieur et donc le sang dans lequel elles déversent des toxines redoutables. Ce sont vraiment des arguments pour ignorants et on ne peut excuser l’aae encore une fois de confondre elle même ces deux concepts. C’est encore une fois une évidente tentative de manipulation mentale. NDLR)

Des tentatives plus récentes de reproduire la recherche de docteur Price et vérifier son exactitude ont échouées (Ah bon ! où et quand ? NDLR). Les chercheurs croient maintenant que les découvertes précédentes devaient avoir été causées par des mauvaises conditions d’hygiène et les techniques de recherche imprécises qui étaient communes dans la première partie 19ième siècle. (et les travaux récents du professeurs Boyd Haley, chef d’un département de biochimie, qui ne reproduisent pas certes exactement les travaux de Price mais sont encore plus scientifiques, c’est pour les chiens peut-être… NDLR)

Ces études plus récentes soutiennent la vérité (en vérité je vous le dis… mais jamais ne nous le démontre… NDLR) que nous annonçons aujourd’hui c’est à dire que les dents qui reçoivent le traitement approprié endodontique ne causent pas de maladie. (c’est ça…)

Et troisième texte :

(Ce texte répond bien sûr au courant des dentistes holistiques qui disent que le mieux est de ne pas garder de dents dévitalisées en bouche. NDLR)

Si l’aae avait écrit quelque chose dans ce genre, elle aurait au moins fait la preuve d’une certaine honnêteté. Une honnêteté qui personnellement fait que je respecte le choix de conserver ses dents dévitalisées. Je peux très bien comprendre que des personnes préfèrent prendre des risques pour leur santé et avoir moins de vitalité que d’avoir un dentier.

Le seul problème est que d’un autre côté on soit un peu moins tolérant vis-à-vis de ceux qui pensent le contraire et c’est là tout le problème.

Personnellement quand je dévitalisais des dents aux personnes qui refusaient catégoriquement que je les leur enlève alors qu’il n’y avait plus que cette solution pour supprimer leurs douleurs atroces, je les prévenais qu’ainsi je les empoisonnais un peu et qu’avec le temps cet empoisonnement pouvait conduire à leur faire perdre leur vitalité et à de très graves maladies. Mais que s’ils voulaient prendre un tel risque, c’était leur droit bien que je ne les y encourageais nullement. Mais avec du recul je pense que je me suis peut-être trompé d’attitude et que j’aurais du refuser de les soigner s’il refusaient que j’enlève leur dent. Moi même ne suis pas un exemple comme vous le voyez.

Fin.

Annexe : Voici maintenant et pour finir, les deux textes originaux en anglais présents sur le site de l’AAE pour soi disant détruire un mythe. Ma foi avec certaines personnes ça doit marcher, c’est sûr. Avec un certain R.B. ça a d’ailleurs très bien fonctionné jusqu’à présent.

Truth—Root canal treatment is a safe and effective procedure.

Research studies performed in the 1930s and 1940s and those conducted in later years showed no relationship between the presence of endodontically treated teeth and the presence of illness. Instead, researchers found that people with root canal fillings were no more likely to be ill than people without them.1,2

Over the past several years, however, a very small number of dentists and physicians have been claiming that teeth that have received root canal (endodontic) treatment contribute to the occurrence of illness and disease in the body. This claim is based on the outdated research performed by Dr. Weston Price from 1910-1930. His research stated that bacteria trapped in the teeth during root canal treatment can cause almost any type of disease, including arthritis, heart disease, kidney disease, and others.

The presence of bacteria in teeth and mouth has been an accepted fact for many years. But presence of bacteria does not constitute “infection” and is not necessarily a threat to a person’s health.3 Bacteria are present in the mouth and teeth at all times, even in teeth that have never had a cavity or other trauma.

More recent attempts to copy the research of Dr. Price (and to check its accuracy) have been unsuccessful. Researchers now believe that the earlier findings may have been caused by poor sanitation and imprecise research techniques that were common in the early 1900s.1

These more recent studies support the truth we report today—that teeth that receive proper endodontic treatment do not cause illness.

Truth—Saving your natural teeth, if possible, is the very best option.

Nothing can completely replace your natural tooth. An artificial tooth can sometimes cause you to avoid certain foods. Keeping your own teeth is important so that you can continue to enjoy the wide variety of foods necessary to maintain the proper nutrient balance in your diet.

Endodontic treatment, along with appropriate restoration, is a cost-effective way to treat teeth with damaged pulp and is usually less expensive than extraction and placement of a bridge or an implant.

Endodontic treatment also has a very high success rate. Many root canal treated teeth last a lifetime.

Placement of a bridge or an implant will require significanly more time in treatment and may result in further procedures to adjacent teeth and supporting tissues.

Millions of healthy endodontically treated teeth serve patients all over the world, years and years after treatment. Those healthy teeth are helping patients chew efficiently, maintain the natural appearance of their smiles and enhance their enjoyment of life. Through endodontic treatment, endodontists and dentists worldwide enable patients to keep their natural teeth for a lifetime.


Fin

Par conséquent, c’est à vous de faire votre choix et de prendre le moins pire, pourrait-on dire. Mais vous devez sûrement connaître des tas de gens qui ont des dents dévitalisées et sont pourtant en bonne santé. Donc, même si c’est vrai, ce ne doit donc pas être trop grave quand même de garder des dents dévitalisées. Il faut tout relativiser.

Si vous choisissez de conserver vos dents dévitalisées comme nous pensons que c’est le mieux (surtout que c’est grâce à cela que nous vivons), nous les endodontistes seront alors les plus aptes de tous les dentistes à vous les faire conserver en bouche en vous dévitalisant vos dents le plus parfaitement possible, tout en sachant que le traitement endodontique parfait qui éliminerait tout matière putride n’existe pas, soyons honnête.

Pour le reste, c’est-à dire les maladies qu’elles peuvent éventuellement causer, encore faudrait-il que ce soit prouvé par l’académie des sciences ou de médecine. Personnellement nous n’en savons rien et ne voulons rien en savoir car cela ne nous regarde pas. C’est le job des médecins, éventuellement des scientifiques mais pas le nôtre. Le nôtre c’est de vous conserver vos dents, car nous sommes dentistes, et mettez vous bien ça dans la tête. Et dentiste comme son nom l’indique c’est celui qui soigne les dents. Si vous avez des problèmes de santé allez voir votre médecin et arrêter de nous parler de ça car ça ne nous regarde pas. Et si vous voulez vous plaindre de quelque chose adressez vous aux autorités car enfin, c’est quand même eux qui sont responsables de la santé publique. Alors c’est eux qui devraient être rendus responsables de toute cette histoire de toxicité des dents dévitalisées si elle est vraie, non mais. Nous on ne fait que ce qu’on nous a appris à l’université. Alors maintenant circulez, y’a rien à voir de plus.

Maintenant, si vous voulez avoir des dents bien dévitalisées, prenez vite rendez-vous avec un des membres de notre association au lieu de vous faire dévitaliser vos dents par les dentistes normaux car des études scientifiques montrent qu’aujourd’hui la majorité des dents dévitalisées par eux sont mal dévitalisées. Les dentistes qui font cela utilisent des produits anti-inflammatoires (hydrocortisone par exemple) dans les obturations de racine pour masquer l’excès de pourriture qu’ils y laissent. Escusez nous ce langage un peu cru mais parfois il faut bien appeler un chat un chat.
Les dentistes non spécialistes empêchent ainsi par des anti-inflammatoires, que l’organisme réagisse par une l’infection à l’excès de pourriture qu’ils laissent. Faut dire que ce n’est pas facile de bien dévitaliser des dents.

Alors si certains scientifiques pensent que les dents bien dévitalisées donnent plein de maladies à distance avec le peu de pourriture que nous on laisse dedans, je vous dis pas ce que les dents mal dévitalisées doivent provoquer. Nous les endodontistes, sommes en fait des limitateurs de pourriture, en quelque sorte et grâce à nous les gens sont certainement moins malades que si on leur laisse un maximum de pourriture dans leurs dents dévitalisées comme le font nos collègues non spécialistes bien souvent.

Donc venez vite vous refaire traiter par un spécialiste comme nous, toutes vos dents dévitalisées antérieurement par un dentiste non spécialiste du sujet. Evidemment ça vous coûtera environ dix fois plus cher, mais la santé n’a pas de prix, n’est-ce pas ?

Mais toute cette histoire de maladie à distance des dents dévitalisées, ce n’est que des hypothèses on vous le rappelle. Des hypothèses que défendent certes de nombreux éminents scientifiques mais des hypothèses quand même. Des hypothèses, des hypothèses, des hypothèses, des hypothèses, des hypothèses, des hypothèses, des hypothèses, des hypothèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèses ….

A partir de maintenant imaginez vous la marionnette de Geoges Bush aux guignols de l’info de Canal +. Personnellement c’est ce à quoi m’a fait penser les arguments de l’aae.

La vérité c’est la notre la vraie, d’ailleurs on a écrit vérité (truth en anglais) au début de chacun nos chapitres ce qui démontre bien que toute cette histoire de maladies provoquées par les dents dévitalisées est un mythe. Et si on l’a écrit c’est que c’est vrai. Alors que les autres, les arracheurs de dents dévitalisées, sont des menteurs. D’ailleurs on dit menteur comme un arracheur de dent. Vous le savez bien ça, c’est bien la preuve que c’est nous qui disons la vérité et pas les autres. Et comme autre preuve, en France, qui est bien connue comme étant le pays le plus intelligent du monde et qui a la meilleure médecine du monde puisque presque tout le monde est soigné, ils ont interdit d’exercer un dentiste qui disait le contraire. C’est bien encore une preuve irréfutable que c’est nous qui avons raison.

Donc en conclusion, nous les endodontistes, si une dent dévitalisée vous fait mal et que votre dentiste veut vous l’arracher, venez vite nous voir et nous, on arrivera sûrement à vous la sauvez, c’est sûr.
Fin.

(Troisième) Vérité. Sauver vos dents naturelles si possible, est la meilleure option . (C’est bien sûr vrai mais ce n’est pas le sujet car dent naturelle et dent dévitalisée ce n’est pas la même chose même si l’aae voudrait nous le faire croire par cette technique de manipulation mentale encore une fois. L’aae est encore hors sujet ici.NDLR)

Rien ne peut complètement remplacer votre dent naturelle (c’est vrai que le fait d’avoir un dentier n’est pas toujours aussi confortable que d’avoir une dent dévitalisée qui ne fait pas mal, mais encore une fois ce n’est pas le sujet mais un argument qui occulte plusieurs aspects de la science qui s’appellent la biologie et la toxicologie NDLR). Une dent artificielle peut parfois faire que vous éviterez certains produits alimentaires. La conservation de vos propres dents est donc importante pour que vous puissiez continuer à aimer la large variété de produits alimentaires nécessaires pour maintenir l’équilibre nutritif approprié dans votre régime. (faut pas exagérer quand même, avec un dentier bien réalisé on peut manger de tout. Et sinon pour ceux qui voudraient casser des noisettes avec leurs dents et ne le pourraient plus avec leur dentier, il existe des casses noisettes pour information. En lisant cet argument, je me suis vraiment écroulé de rire… L’aae mélange tout. Il est vrai que des personnes édentées ou qui ne supportent pas leur appareil dentaire, peuvent ensuite avoir des problème pour manger de tout et notamment des crudités et de la viande non hachée. Mais bon, en rappant suffisamment les crudités, ces personnes peuvent contourner le problème quand même. Et puis au 20ième siècle est apparu le mixeur, mais l’aae semble s’être arrété sur les connaissance de la fin du 19ième siècle semble-t-il encore une fois. NDLR)

Le traitement endodontique, avec la restauration appropriée, est une façon rentable de traiter des dents avec la pulpe endommagée et est d’habitude moins cher que l’extraction et le placement d’un pont ou un implant. (c’est parfois vrai en termes financiers notamment pour une seule ou deux dents dévitalisées en bouche. Mais c’est souvent faux aussi car lorsqu’il y a plusieurs dents dévitalisées, c’est moins cher de tout enlever et de faire un dentier que de toutes les couronner, voire pire faire de grands bridges. L’aae oublie de dire aussi que tous les dentistes disent qu’il faut toujours couronner les dents dévitalisées, ce qui limite un peu son argument commercial. Encore une fois l’aae oublie de parler des conséquences des dents dévitalisées sur la santé et nous sort des arguments de commerçant et nous explique que son produit est moins cher que la concurrence qui veut enlever les dents dévitalisées NDLR).

Le traitement endodontique a aussi un très haut taux de réussite. Beaucoup de dents avec un canal de racine traité durent toute la vie. (C’est vrai, mais le seul petit problème est que les dents avec un traitement de racine réduisent aussi la vie et en font une vie de souffrance, et c’est le sujet ici que se refuse malheureusement à traiter l’aae alors qu’elle prétendait démonter un mythe, celui de l’infection focale, ou de la toxicité des dents dévitalisées NDLR).

Le placement d’un bridge ou d’un implant exigera bien plus de temps dans le traitement et peut aboutir à de nouvelles procédures aux dents adjacentes et des tissus de soutien. (c’est vrai car la plupart des dentistes qui font des bridges dévitalisent aussi les dents piliers et font souvent des faux moignons en plus (des inlays cores). Quand aux implants dentaires, il faut souvent faire des greffes d’os et des soulevés de sinus, d’ou l’intérêt entre autre de ne faire que de la prothèse amovible. NDLR)

Des millions de dents bien traitées endodontiquement (dévitalisées, il faudrait le dire une fois quand même NDLR) servent des patients dans le monde entier, des années et des années après le traitement. Ces dents saines (facile à dire mais jamais prouvé NDLR) aident des patients à mâcher efficacement, à maintenir leur sourire naturel et augmentent leur plaisir de vie. Par le traitement endodontique, les endodontistes et des dentistes dans le monde entier permettent aux patients de tenir leurs dents naturelles pour le temps d’une vie (et d’être malades et mourir prématurément, c’était le sujet je le rappelle et l’aae ne nous a apporté pourtant aucun argument valable pour nous prouver le contraire. Les arguments qu’elle nous apporte s’adressent vraiment aux ignorants. L’aae n’a visiblement pas l’intention, comme le conseil de l’Ordre en France d’ailleurs, de rentrer dans un débat de spécialistes. Et elle a bien raison car il pourrait bien en ressortir que la dent dévitalisée est une des plus grandes causes d’empoisonnement du vingtième siècle NDLR).

Fin.

L’association des endodontistes américains n’a ici absolument pas une attitude scientifique. Elle aurait plutôt ici une attitude de commercant. Elle affirme détenir des vérités sans jamais pouvoir nous le prouver et en se gardant bien de parler des études scientifiques récentes qui prouvent le contraire de ce qu’elle avance, tout en apportant de la confusion dans le sujet en apportant des informations vraies certes, mais hors sujet. On pourrait presque dire que c’est de la manipulation mentale.

Voilà ce qu’elle aurait pu dire si elle avait au moins adopté une attitude honnête. Je suis sûr qu’avec mon texte je vais peut-être arriver à vous convaincre de garder vos dents dévitalisées d’ailleurs.

« Les dents dévitalisées rendent de multiples services. Il est vrai qu’il existe des études scientifiques qui montrent que les meilleures des dents dévitalisées peuvent provoquer toutes les maladies possibles et inimaginables. Mais il existe aussi des études scientifiques qui ne sont pas arrivé à prouver que certaines dents dévitalisées étaient toxiques. Dans le doute nous préférons penser qu’il serait alors dommage de les extraire. Nous pensons que le risque en vaut la peine, même si la mode aujourd’hui est le principe de précaution. Mais la mode, vous savez, ça passe.

Nous pensons effectivement que les avantages de la dent dévitalisée au niveau esthétique, masticatoire et du confort, restent supérieurs dans la plupart des cas à l’extraction de la dent et son remplacement par un dentier. Il y a bien sûr quelques exceptions qui sont reconnues par certains médecins dans des cas très particuliers (endocardite d’Ossler par exemple et d’autres encore).

Toutefois, si cela est notre intime conviction, nous ne pouvons honnêtement vous le prouver.

En retraitant parfaitement une dent nous ne sômmes jamais arrivé à améliorer une maladie grave comme un cancer par exemple, même si nous pensons qu’une dent bien dévitalisée provoque certainement moins de maladies à distance qu’une dent mal dévitalisée.

Classé dans : Articles

Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Quelle est la dernière lettre du mot zzac