Dévitalisation dentaire : STOP !

Dr Bruno DARMON

Un texte original qui remet certaines « certitudes » en question comme j’aime bien le faire, avec une certaine vision globale.

Après avoir expliqué dans un autre texte pourquoi Hildegarde de Bingen conseillait de se laver les dents à l’eau très froide pour éviter les caries, nous allons comprendre pourquoi vivre dans des appartements trop chauffés l’hiver n’est pas ce qu’il y a de mieux pour éviter des cancers.

Dans certains pays nordiques, on laisse parfois les bébés dehors l’hiver pendant un certain temps histoire de les renforcer. Ainsi on aura des adultes plus robustes, dit-on.

Des expériences thérapeutiques de cryothérapie sont faites pour des douleurs de type fibromyalgique. Les patients rentrent quelques minutes dans des chambres froides dont la température avoisine les – 60°c. Les jours qui suivent, ils se sentent bien mieux, leurs douleurs ayant disparues. Comment peut-on expliquer cela ? Le froid extérieur a créé une dynamique du sang des muscles qui sort vers l’extérieur pour réchauffer la peau agressée par le froid. Les toxines présentent dans les muscles en sortent avec le sang et seront éliminées par les reins qui sont les organes qui nettoient le sang. Comme par hasard, on sait en médecine chinoise, que le froid stimule la fonction rénale. C’est logique car il faudra alors éliminer les poisons véhiculés par le sang qui sont sortis des muscles à la suite du froid. Les muscles ainsi désintoxiqués seront alors moins douloureux un certain temps, le temps que les toxines y reviennent et irritent à nouveau les nerfs. On voit dans cet exemple que le froid peut donc avoir un effet thérapeutique. Nous allons voir maintenant que le froid modéré de l’hiver peut lui aussi avoir un effet thérapeutique. Cet effet sera lui aussi d’éliminer les toxines des organes par le mécanisme décrit précédemment mais en plus par un second mécanisme. Il s’agit de rallumer le feu intérieur. Ce feu intérieur qui permettra certes de produire de la chaleur afin de lutter contre le froid extérieur permettra aussi en même temps d’éliminer les poisons en les mobilisant.

Notre civilisation a introduit nombre de mauvaises habitudes qui ont contribué à nous intoxiquer. Mais en plus, certains autres progrès de civilisation empêchent l’organisme de se désintoxiquer. Il est évident qu’il est toujours mieux d’identifier tout cela puis de le corriger plutôt que de vouloir toujours trouver de nouveaux médicaments, même si peu s’y intéressent. Je suis toujours sidéré de voir avec quelle facilité les gens prennent des médicaments pour un oui ou pour un non sans se poser plus de questions que ça. Ils ne comprennent pas que cette attitude les fera finir avec des maladies graves, incontinent et sur un fauteuil roulant. Évidemment ce n’est pas le corps médical qui prescrit et vit de ses prescriptions qui les préviendra de ces risques. En général c’est même le contraire, tout est fait pour les conduire dans cette voie d’autant plus que le système de rémunération de la sécurité sociale incite à le faire. Les discours hygiénistes qui alertent de ce danger sont généralement au passage qualifiés de folie dangereuse. Mais quand on voit dans quel état de dévitalisation sont aujourd’hui les gens et l’augmentation phénoménale des maladies graves et des maladies génétiques, où est vraiment la folie, serait une question que nous ferions bien de nous poser un peu plus je crois.

Un organisme très empoisonné finit parfois par se cancériser. La solution logique pour soigner le cancer serait alors de commencer à éliminer les poisons et à revitaliser l’organisme. Notre médecine moderne pense surtout à tuer les cellules cancéreuses. Cette philosophie s’inscrit tout à fait dans une logique générale de notre médecine moderne qui est de détruire tous les mécanismes de l’organisme qui réagissent à un empoisonnement, car la cancérisation est aussi un tel mécanisme. Cette philosophie qui guérit aussi on ne peut le nier fabrique aussi au passage de plus en plus de grabataires énergétiques. Mais ils sont guéris…… Mais ils sont aussi grabataires. Il est donc peut-être intéressant d’explorer les autres voies plus naturelles de guérison, ce que nous allons faire pour l’une d’elle dans ce texte….

J’ai souvent expliqué que le fait de se débarrasser de ses dents dévitalisées, sources de toxines, était très probablement la meilleure chose pour se désempoisonner aujourd’hui. Mais parfois cela ne suffit pas à tout guérir, c’est évident même si cela permet nombre de guérisons que rien d’autre n’avait guéri (voir les vidéos témoignages) Eh bien, nous allons explorer ici une autre voie qui va dans ce sens de desintoxication-revitalisation. Elle consiste à utiliser le froid de l’hiver aussi incroyable que cela puisse paraître. Le froid déclenche une réaction thermique dans l’organisme, un feu intérieur pourrait-on dire. Ce feu correspond a une augmentation du métabolisme cellulaire dans l’objectif de fabriquer de la chaleur comme je l’ai déjà dit. Mais l’augmentation du métabolisme cellulaire va aussi permettre de mobiliser les poisons les plus profondément insérés dans les organismes, c’est à dire ceux qui rentrent jusque dans les cellules et dont la présence peut parfois déclencher un cancer. Comme c’est l’hiver que l’organisme a le plus besoin de produire de la chaleur, c’est aussi l’hiver que les poisons pourront aussi le plus être mobilisés et donc que les cellules empoisonnées pourront le plus être nettoyées. C’est pourquoi l’hiver est la saison idéale pour soigner le cancer.

Quand on étudie le cancer, on peut penser que le feu intérieur est un mécanisme que l’organisme tente lui même de mettre en place pour guérir du cancer. En effet, lorsqu’on analyse thermiquement les tumeurs cancéreuses, notamment avec des appareils de thermographie, on s’aperçoit qu’elles sont plus chaudes que le reste du corps. La production de chaleur se passe aussi apparemment dans les tumeurs cancéreuses.Il semble donc logique de favoriser des mécanismes qui vont dans ce sens d’autoguérison. C’est ce que veut faire le fait de déclencher un feu intérieur. Les réactions de l’organisme ne sont pas insensées et ont toujours un sens d’autoguérison, Il semble donc logique de s’en inspirer, ce que notre médecine est souvent loin de comprendre encore quand elle fait systématiquement tomber la fièvre et supprime la douleur par sa chimie antalgique. La fièvre est d’ailleurs aussi une manifestation d’autoguérison comme l’inflammation. Il est d’ailleurs plus que probable qu’à force de supprimer la fièvre et l’inflammation par des médicaments chimiques, on favorise alors à terme la cancérisation des organismes qui ne savent plus faire ni fièvre ni d’inflammation pour se débarrasser des poisons. Pour aller dans ce sens, j’ai aussi déjà vu des fièvres importantes se déclencher après des extractions de dents dévitalisées et des cancers guérir d’eux même dans la foulée, ce qui tendrait à confirmer l’assertion précédente.

A propos de traitement de cancer par la chaleur, des expériences intéressantes avaient été faites jadis en mettant notamment les patients cancéreux dans des saunas qui étaient très chauds et très longtemps. La quantité de cellules cancéreuses régresse. Il est donc à l’évidence intéressant que l’organisme se réchauffe en profondeur dans le cas de cancer.

Il existe une autre façon de déclencher une désintoxication par la chaleur, c’est de rallumer le feu intérieur. Il existe plusieurs façon de réaliser cela, le sport en est une par exemple, bien que faire du sport lorsqu’on est malade n’est pas toujours très conseillé par la médecine chinoise qui conseille plutôt de se reposer. La consommation de certains aliments et certains épices réchauffants en est une autre.

Il est aussi possible de vivre dans le froid pour rallumer le feu intérieur. Il ne faut certes pas avoir froid mais vivre dans le froid. Il est donc nécessaire d’être très couvert bien sûr. Il ne faut pas hésiter à empiler les couches de vêtements avec deux voire trois paires de chaussettes et pantalons, des gants et un bonnet sur la tête. Le visage lui reste au froid et on respire un air froid. Cela va informer la thyroïde, le thermostat du corps, d’augmenter le feu intérieur qui va « bruler » en profondeur les toxines accumulées au contact des cellules empoisonnées. Ce feu interne va alors permettre de désempoisonner les cellules ce qui peut participer à la guérison du cancer.

Malgré l’hiver, il n’est pas toujours suffisant de sortir dehors quelques heures pour que ce processus se réalise correctement même si cela fait toujours du bien d’aller un peu se revigorer au froid. Il faut carrément vivre dans des appartements froids à une température qui oscille autour 10 degrès, voire moins encore en faisant cela progressivement. Il faut éviter d’être trop extrême bien sûr car mourir de froid, ce n’est pas le but non plus… Au début ces conditions peuvent paraitre un peu rudes en venant d’un appartement chauffé mais au bout d’une semaine déjà on commence à ressentir les bienfaits de ce « traitement » naturel si on peut dire. Le visage se colore en rose, signe de bonne santé retrouvé et les zones ganglionnaires classiquement gonflées dans les cancers commencent à dégonfler, ça je l’ai déjà vu. Pour la suite je dois dire que c’est juste théorique car je n’ai jamais eu l’occasion de le vérifier mais j’imagine que tandis qu’une chaleur intérieure apparaît les douleurs associées au cancer diminuent et la tumeur elle même régresse, surtout si on a éliminé les causes donc enlevé notamment les dents dévitalisées bien sûr. Il n’est pas inutile non plus de faire tous les traitements naturels possibles notamment ceux conseillés par Hulda Clark. La chaleur interne élimine donc en profondeur les poisons du corps qui sont à l’origine de la cancérisation. Il n’est pas inutile de temps à autre de faire un sauna très chaud pour créer un contraste thermique, de se mettre le dos nu devant une cheminée ou mieux un poêle à bois pour stimuler les différentes fonctions organiques et de prendre aussi des bains et douches chaudes même si on peut finir par une douche froide. On s’alimentera aussi de plats chauds épicés avec poivre, gingembre et cannelle notamment, des épices réchauffantes qui permettent d’augmenter ce feu intérieur purificateur que l’on veut rallumer. Il faut savoir aussi que la céréale la plus réchauffante est l’avoine et que le blé réchauffe plus que le riz. Parfois lorsqu’on sentira ce feu revenir et qu’on aura chaud, on pourra même manger de la crème glacée, avec modération toutefois, ce qui créera une réaction de production de chaleur du corps. Attention si on en prend trop, car ça fera alors le contraire et on grelotera, ce qui n’est pas une bonne chose. Les agrumes ont aussi cet effet refroidissant, moindre toutefois. L’objectif n’est pas de refroidir l’organisme mais de rallumer un feu en profondeur à l’intérieur de l’organisme en faisant réagir l’organisme qui vivra dans une ambiance froide.

Le confort des appartements chauffés l’hiver est classiquement considéré comme un progrès de civilisation, un peu comme les médicaments chimiques et la dent dévitalisée d’ailleurs. Le chauffage domestique est pourtant un élément qui n’aide pas les organismes à se renforcer et à détruire les poisons qui sont profondément situés dans les organismes, ce qui doit se faire l’hiver. Un chauffage excessif des appartements peut donc être considéré comme un cofacteur cancérigène d’une certaine façon. Évidemment lorsqu’on ne chauffe pas les appartements on risque plus d’attraper des rhumes et de faire des maladies infectieuses du genre de celles qui donnent de la fièvre. Mais c’est justement aussi cela qui permettra de désintoxiquer l’organisme et d’éviter un cancer surtout si on ne les bloque pas ces petites maladies d’élimination avec des médicaments chimiques et des vaccins notamment. Une bonne fièvre peut soigner un cancer disait le célèbre naturopathe Passebecq.
Un bémol toutefois pour les personnes maigrichones qui généralement n’ont d’ailleurs pas de cancer mais sont plutôt déminéralisées et rhumatisantes et qui elles feraient mieux d’éviter de vivre dans le froid car il pourra les tuer au contraire de les guérir. C’est aussi le cas des personnes très âgées qui n’ont pas la même capacités à supporter le froid et à y réagir et qui pourraient peut-être guérir de leur cancer mais mourir de froid…. Mieux vaut pour ces personnes aller faire un tour à l’ile de la Réunion. Avec un peu de chance elle se feront piquer par un moustique porteur du chikungunya et la fièvre qui en résultera pourra guérir leur cancer si elles ont bien fait enlever leurs dents dévitalisées auparavant. Mais pour les cancéreux qui sont souvent bien en chair, sauf après les chimiothérapies qui leur détériore notamment le foie, vivre l’hiver dans le froid est en réalité revitalisant et désintoxiquant donc thérapeutique.

Si des personnes cancéreuses veulent expérimenter cette voie thérapeutique originale cet hiver, elles seront accueillies dans mon centre de revitalisation à la montagne où je vis à environ 10°c l’hiver mais ça peut aller jusqu’à 5°C quand il fait très froid. Le centre comprend un sauna et un poêle à bois mais aussi de multiples outils de revitalisations (appareils d’onde magnétiques pulsées notamment) et on y applique diverses thérapies naturelles. C’est en pleine nature dans un endroit magnifique, un vrai petit paradis frisco. Mais il faudra aussi enlever les dents dévitalisées car je doute que sinon cela suffise….. Pour les rhumatisants et maigrichons, mieux vaut attendre l’été pour venir faire un séjour dans mon centre de revitalisation.

Pour être un peu plus complet, je dirai que au contraire de l’hiver, l’été sera la saison pour la désintoxication superficielle. Pour augmenter alors sa vitalité, c’est la saison où on prendra plutôt des douches froides, des crudités, des glaces et des boissons fraiches. Exactement l’opposé de ce qu’il faut faire l’hiver pour là aussi créer un contraste revitalisant avec la température extérieure. L’été permet plutôt d’éliminer les poisons superficiels. Pour ne pas affecter ce processus, on évitera donc les climatiseurs l’été comme on évitera l’hiver les chauffages. Les personnes cardiaques devront toutefois éviter trop de chaleur l’été comme les rhumatisants trop de froid l’hiver car cela pourrait leur être fatal. On pourrait aussi disserter sur l’automne et le printemps mais là n’est pas le sujet. Je dirais juste que ce sont des saisons propices aux purges et aux cures de désintoxication comme la cure du foie par exemple que Hulda Clark aimait faire à ses patients cancéreux après leur avoir enlevé leurs dents dévitalisées.

Autre avantage. Avec ce régime revitalisant, où il n’y a ni climatisation ni chauffage, plus besoin de centrales nucléaires ……. car le chauffage l’hiver et la climatisation l’été sont ce qui consomme le plus d’électricité dans notre pays. Cela permettra aux générations futures de ne pas vivre dans des zones polluées par la radioactivité, pour des centaines de milliers d’années.

En ce moment de pré élections présidentielles, on n’entend beaucoup parler de politique. Quasiment aucun politicien ne se rend compte des graves problèmes de société engendrés par notre médecine moderne qui s’est éloignée des lois naturelles. Je tenais alors à vous dire que je soutenais la candidature de Corinne Lepage qui a bien compris qu’il n’y a rien de plus grave que le nucléaire qui apporte la mort au plus profond des cellules et qui a bien compris aussi que la dent dévitalisée qui est le seul organe mort introduit dans les organismes vivants, constitue « un grave problème de santé publique ».
Pour lire le texte de Corinne Lepage sur les dents dévitalisées, voici l’adresse internet

Classé dans : Articles

Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Quelle est la troisième lettre du mot gxky