Dévitalisation dentaire : STOP !

Dr Bruno DARMON

Le joker d'un grand guérisseur breton.

04 juin 2013

Bruno DARMON

Pendant 40 ans, à Vannes en Bretagne, j'ai délivré des conseils alimentaires et naturopathiques et pratiqué aussi différentes méthodes de thérapies naturelles comme la cellulothérapie, la thymus thérapie, l'organothérapie à très basses dilutions. Ce sont des traitements qui s'effectuent aussi en Allemagne et en Suisse mais à des tarifs très élevés comme ceux de la Clinique La Prairie à Genève par exemple. 

( en fin du texte, stage du 12 au 22 juillet 2013 sur « les enseignements essentiels pour la vie en pleine santé » dans le centre de la France. 

--------------------------------------------------------------------------------- 

J'ai aussi pratiqué la phytothérapie, l'ozonothérapie, l'iridologie pour le diagnostic et même l'homéopathie. J'observais toutefois que dans les maladies lésionnelles l'homéopathie était le plus souvent pratiquement inopérante.

 

J'ai obtenu une grande proportion de réussite dans des cas d'artérite, arthrose, polyarthrite, asthme, bronchite récidivante, stérilité, fibrome, impuissance, dépression nerveuse. A plusieurs reprises, j'ai pu réduire des tumeurs du sein qui nécessitaient au début selon les médecins une ablation totale du sein. Ma réussite ne fut que partielle mais évita toutefois l'ablation du sein.

 

Lors de l'année 1974, j'ai suivi un séminaire de neuralthérapie à Paris donné par des médecins, les Drs Richand, Lernout, et Têtau. Ils démontrèrent, nombreux cas cliniques à l'appui, que les dents dévitalisées perturbaient souvent la santé. Convaincu de cette réalité, peu de temps après, j'ai alors fait enlevé mes dents dévitalisées et j'ai pu constaté un net regain de vitalité. Je suis arrivé ensuite à convaincre quelques dentistes de ma région d'enlever les dents dévitalisées des patients que je leur adressais. Je conseillais alors à bon nombre de mes patients, d'enlever leurs dents dévitalisées. Dans certains cas résistants à toutes les thérapeutiques, c'était un plus indéniable, c'était mon joker en quelque sorte.

 

Dans mes réussites j'ai souvent constaté que l'extraction de dents dévitalisées optimisaient mes résultats de façon spectaculaire tout particulièrement dans les migraines, maladies de peau, psoriasis, démangeaisons pruriantes, rhumatismes, polyarthrite, épaules bloquées depuis des années, locomotion réduite avec engourdissement voire rétraction des doigts de pied notamment du gros orteil.

 

Parmi les façons de remplacer les dents dévitalisées, j'ai aussi observé que mes patients les plus riches qui faisaient des implants avaient aussi plus de problèmes de santé par la suite que ceux qui faisaient des prothèses amovibles tout simplement pour remplacer les dents absentes. Je dois avoir fait enlevé leurs dents dévitalisées à quelques centaines de patients, je parle donc en connaissance de cause.

 

J'ai eu deux procès pour exercice illégal de la médecine. De nombreux patients sont venus témoigner et je ne fus pas empêché d'exercer. Je suis actuellement à la retraite en France, mais j'enseigne et je conseille quatre fois par an en Espagne. Un jour par semaine, je donne bénévolement des conseils. Téléphone 02 97 54 31 21. M Blanc.

 

 

 

Témoignage complémentaire d'une patiente de M Blanc.

 

J'ai 73 ans, j'habite en Bretagne et je connais M Blanc depuis presque vingt ans. Il m'a toujours guéri de multiples pathologies par des méthodes naturelles. Je connais de nombreuses personnes qu'il a aussi guéri de multiples pathologies, et toujours avec des traitements de médecine naturelle. Il est très connu dans la région pour ses talents de guérisons et des personnes viennent même de très loin pour le consulter. J'ai assisté à son dernier procès à Quimper pour exercice illégal de la médecine que des médecins jaloux de son succès lui avaient intenté. De très nombreux patients s'étaient alors déplacés pour le soutenir et ont exprimé avoir retrouvé la santé grâce à lui alors que la médecine n'avait pu les guérir. Il y avait des personnalités de la région et même des cas de cancers. Dernièrement mon état de santé s'est détérioré gravement et je suis à nouveau allé le consulter. Il a fait un examen de mon œil, de l'iris plus précisément, puis il m'a-t-il dit que cette fois ci, il n'arriverait pas à me guérir si je n'enlevais pas mes dents dévitalisées. Il m'en avait déjà parlé mais cette fois ci, il a vraiment insisté. Le problème est qu'il ne connaissait plus dans les environs, de dentiste qui accepte d'enlever les dents dévitalisées. Il me fallait traverser la France pour les Alpes Maritimes pour aller voir le Dr Darmon qui collabore avec un dentiste qui accepte d'enlever les dents dévitalisées.

M Blanc était tellement certain que je guérirai après avoir enlevé mes neuf dents dévitalisées, qu'il m'a même promis de me rembourser tous mes frais de déplacement et de soins si je n'avais pas d'amélioration très significative de ma santé pas après les avoir fait enlever. Cela peut paraître étonnant car ces dents ne me faisaient pas mal et étaient bien dévitalisées selon les dentistes

 

Comme j'étais un peu stressé avant les extractions, il me fut fait une chromothérapie pendant une heure de telle sorte que je sois étonnamment détendue ensuite. Un dentiste m'a ensuite extrait toutes mes dents dévitalisées en une séance qui a duré deux heures. Après l'intervention et les jours suivants, des soins naturels ont été effectués pour que je n'ai pas besoin de prendre d'antalgiques ou un quelconque médicament chimique. J'ai alors croisé chez le Dr Darmon une patiente qui m'a témoigné ne plus avoir de maux de dos depuis que lui ont été faits des traitements pour les os des mâchoires qui avaient contenues des dents dévitalisées, des traitements de mémoire toxiques a-t-elle dit. Avant cela, elle avait si mal au dos qu'elle ne pouvait parfois même plus marcher. Dans son cas, les extractions de dents dévitalisées n'avaient pas suffi apparemment.

 

Dans les jours qui ont suivi mes extractions dentaires, ma santé s'est améliorée très significativement et elle continue aujourd'hui encore de s'améliorer, soit deux mois après les extractions. Je n'ai plus d'insomnies. J'avais des douleurs terribles dans divers endroits du corps qui m'obligeaient à prendre trois Doliprane 1000 par jour. Un bras me lançait aussi terriblement et ses veines étaient très apparentes alors que tout est rentré dans l'ordre à ce niveau aussi. Mon infection urinaire chronique a disparu et dorénavant je me sens bien, même très bien, dans ma tête. J'avais des acouphènes, un bruit dans les oreilles comme un sifflement. Depuis l'extraction des dents je l'entends bien moins fortement.
J'avais aussi des démangeaisons à l'intérieur de l'oreille, comme un eczéma. J'avais envie de les déboucher, ça a disparu aussi.

J'ai vu une amie dernièrement qui m'a trouvée bonne mine, avec un teint beaucoup plus clair, plus de couleur, malgré le temps très frais de chez nous. J'avais du mal à tourner la tête du coté gauche, aujourd'hui c'est fini, je suis beaucoup plus souple en général. Je me réveillais le matin j'avais les yeux collés, la carotide du coté gauche gonflait souvent dans la journée. Le dernier médecin homéopathe que j'ai consulté m'a dit que c'était un terrain allergique. Tout cela a disparu aujourd'hui. Je me sens beaucoup plus détendue, plus calme. C'est difficile à expliquer, c'est comme si je me sentais plus vivante. Même si pour l'instant je n'ai plus aucune occlusion au niveau des dents du fond, (il ne reste de l'occlusion que sur les dents de devant) ce qui m'oblige à manger tout mixé, je me sens bien mieux pourtant. Je vais maintenant faire des prothèses amovibles, de préférence sans métal si c'est possible et avec des cristaux dans les dents prothétiques, comme cela m'a été conseillé.

 

Aujourd'hui je ne prends plus aucun médicament ni même de phytothérapie. Même si j'ai encore quelques petites douleurs parfois, elles sont très supportables.

 

         Micheline Ledorze email : micheline.ledorze@laposte.net

Je téléphonerai volontiers pour parler à toute personne qui m'en fera la demande par email.

 

Commentaires du Dr Darmon.

 

Les traitements de cellulothérapie que M Blanc utilisait lorsqu'il exerçait encore étaient carrément interdits en France par le Conseil de l'Ordre des médecins, tout comme l'extraction des dents dévitalisées d'ailleurs par le Conseil de l'Ordre des dentistes français.

 

Ces thérapies interdites en France sont pourtant régulièrement pratiquées à l'étranger notamment en Suisse et en Allemagne. Pour la cellulothérapie, on injecte dans l'organisme des cellules vivantes issues de nouveaux nés d'animaux (chèvre, porc, veaux ). Elle fut inventée par le Suisse, le Dr Niehans. On injecte grosso modo les cellules animalières correspondant aux organes déficients chez le patient. J'ai connu jadis un médecin français, le Dr Dornier, qui pratiquait une telle thérapie. Il avait d'ailleurs eu des problème avec son ordre des médecins. Il avait sauvé grâce à cette technique, des patients très gravement malades, perdus pour la médecine. La thymusthérapie en est une variante. Elle consiste à injecter des extraits de thymus qui est l'organe immunitaire par excellence. Elle fut faite la première fois par le Dr Sandberg en Suède dans les années 70 et a eu des résultats très intéressants sur le cancer. M Blanc utilisait aussi l'ozonothérapie. Il s'agit d'injections d'ozone, aussi appelé aujourd'hui trioxygène. C'est aussi une technique plus ou moins interdite par le Conseil de l'Ordre des médecins. Ce gaz se dissocie dans l'organisme en oxygène une fois introduit et revitalise l'organisme. Toutes ces techniques peuvent être classées parmi les techniques de régénération. L'extraction des dents dévitalisées est plutôt une technique d'assainissement du corps comme les techniques de nettoyage des organes émonctoires et de déparasitage de la célèbre naturopathe outre atlantique feu Hulda Clark. La logique est de nettoyer avant de régénérer car on reconstruit mieux sur un terrain propre. Hulda Clark prônait d'ailleurs l'extraction systématique des dents dévitalisées.

 

Toutes ces méthodes en accord avec la vie pourraient constituer un immense espoir thérapeutique aujourd'hui pour notre population très malade. Mais pourtant ces traitements ne peuvent se faire en toute sérénité en France à cause de la loi. La médecine autorisée est terriblement imprégnée d'une logique de tuer (enzyme, cellules cancéreuses, bactéries, virus) tout ce qui dérange le fonctionnement normal de l'organisme, avec des procédés qui affectent au passage nos cellules. Une méthodologie qu'il serait bon de réétudier un jour, surtout quand on observe certains faits inquiétants qui pourraient déboucher là aussi sur une vérité explosive. Après les dents dévitalisées, la plus importante cause des maladies graves pourrait bien ne pas être l'alimentation, le tabac, l'alcool ou nos habitudes de vies comme le disent toujours les médecins mais notre médecine moderne elle même. Et cela même si elle sauve indiscutablement des vies aussi. Néanmoins, dans la plupart des cas bénins, il aurait mieux valu garder nos petites maladies et attendre qu'elles passent toutes seules en se mettant au repos et en jeûnant, en général, à défaut de savoir faire autre chose comme par exemple une chose aussi simple que de faire des infusions d'herbes de Provence pour les petites infections, prendre de la vitamine C ou de boire son urine. Beurk je sais, moi même ne le fais pas, mais je suis en très bonne santé puisque je suis végétarien et n'ai plus de dents dévitalisées. Mais je connais nombre de personnes qui se soignent ainsi avec ce liquide stérile qui a bien moins d'inconvénients que les médicaments chimiques dont les études oublient toujours de préciser le plus grave des effets secondaires qui est d'affecter gravement la vitalité. C'est vrai aussi pour les vaccins même s'ils protègent aussi de maladies graves (voir ici). Les symptômes gênants des maladies disparaissent souvent très rapidement en avalant simplement des cachets ou des pilules, ce qui est très pratique certes, mais en contrepartie, ces derniers transforment aussi insidieusement les malades en grabataires. Les médecines naturelles qui sont certes bien moins pratiques d'utilisation n'ont pas cet inconvénient majeur, même si l'homéopathie fait toutefois un peu exception comme l'explique le texte à l'adresse suivante. Le grand problème de notre système médical est que les médecins ne sont aujourd'hui formés qu'à prescrire cette médecine chimique pratique et grabatairisante, qui seule est remboursée par la sécurité sociale. C'est ainsi que les maisons de retraites sont aujourd'hui devenue des maisons de grabataires qui nécessitent un personnel phénoménal pour s'occuper de personnes en perte d'autonomie. Ce phénomène de grabatairisation n'est pas présent dans les civilisations qui n'ont pas recours aux médecines chimiques et où pourtant on vit aussi très vieux si tant est que l'on possède un toit sur la tête et de quoi manger à sa faim. C'est le cas de l'Inde très versée dans la médecine ayurvédique mais aussi de Cuba par exemple qui a développé par la force des choses sa phytothérapie car elle fut soumise pendant des années à un embargo qui ne lui permettait pas l'importation des médicaments modernes. On y trouve aujourd'hui nombre de centenaires, plus qu'en Europe d'ailleurs en proportion et quasiment pas de grabataires. Cet effet grabatairisant de la médecine moderne chimique s'explique notamment par le fait que la chimie médicale a séparé les principes actifs des plantes médicinales du reste comme s'il était inutile. Or ce reste n'est pas inutile pour certains car il évite des déséquilibres qui affectent la vitalité. La chimie médicale a divisé les différentes molécules des plantes médicinales dans un souci d'efficacité certes mais cette division a créé des déséquilibres diaboliques. Je rappelle que le mot diabolique vient de diabolein en grec qui signifie comme par hasard diviser. Cette action de division s'applique aussi bien entendu pour rappel à la dévitalisation dentaire qui divise la pulpe dentaire (nerfs et vaisseaux sanguins) de la partie minérale de la dent. Aujourd'hui la chimie médicale s'intéresse plutôt à synthétiser des molécules actives plutôt que de les rechercher dans la nature, mais le déséquilibre persiste car il est difficile voire impossible de réaliser les équilibres subtils de la nature par la chimie de synthèse. Cette chimie médicale est, pour la naturopathie avec l'alimentation industrielle, la grande erreur de notre civilisation. Une erreur qui se situe pourtant selon moi juste après la grande erreur de la dévitalisation dentaire. Ces deux grandes erreurs conduisent aujourd'hui à fabriquer une civilisation de grabataires à laquelle on explique que grâce à la médecine moderne, on vit bien plus vieux qu'avant. Ce n'est en plus pas totalement faux certes, et c'est là toute la subtilité de la chose, car à cette chimie médicale grabatairisante se sont aussi greffées de nouvelles techniques d'urgences et chirurgicales qui elles aussi font partie de la médecine moderne et qui permettent incontestablement de sauver des vies. Leurs succès occultent ainsi de fait les inconvénients de la chimie médicale qui dans certains cas d'ailleurs n'a pas d'équivalent aussi efficace dans la médecine naturelle. C'est d'autant plus vrai en France que les Conseils de l'Ordre médicaux se sont évertués depuis toujours à détruire les alternatives naturelles en les considérant comme des concurrents. Certains de ces "charlatans" ont toutefois finis par être reconnus comme les homéopathes, les acupuncteurs et les ostéopathes par exemple. Mais la France reste encore toutefois le pays où la médecine naturelle est la plus persécutée en raison d'une part d'un lavage de cerveau phénoménal de la population à qui on fait croire que ceux qui remettent en question l'évidente supériorité de la médecine moderne sont soit des charlatans soit des sectes dangereuses et d'autre part d'un code de la santé particulièrement sévère appliqué par des juges au pouvoir phénoménal et dont pourtant l'intelligence n'a jamais été prouvée comme l'explique le texte « le problème des juges en France » en seconde partie de ce texte. Le code de la santé français considère que le simple fait de donner des conseils alimentaires relève de l'exercice illégal de la médecine. Selon le code de la santé, le prêtre est le seul non médecin qui a le droit de guérir sans faire d'exercice illégal de la médecine, et encore, juste par la prière. De toutes façons, les remboursements de la sécurité sociale constituent une telle promotion de la médecine moderne que peu importe la loi en réalité puisque l'immense majorité de la population n'imagine même pas une seconde ce qui vient d'être écrit et qu'avait d'ailleurs prédit le visionnaire qu'était Ivan Illich en publiant en 1975 son ouvrage Némésis Médicale. Un ouvrage qui alertait déjà l'opinion sur l'effet contre productif de notre médecine moderne, comme le fait tout le courant naturopathique d'ailleurs. Cette médecine moderne chimique pourrait d'ailleurs être qualifiée de médecine des poisons. Le problème est que elle seule quasiment est prise en charge par la sécurité sociale. Les médecins ne s'intéressent donc quasiment jamais à autre chose, ce serait trop compliqué à gérer au quotidien et je les comprends. Ce sont donc généralement les non médecins qui appliquent ces méthodes de soins alternatives. Quant-aux dentistes, on ne leur parle carrément pas à l'université des conséquences terribles des dents dévitalisées. Là est pourtant une clef essentielle de la santé des français donc aussi de celle de notre économie car le monde du travail trime pour financer le trou sans fond de la sécurité sociale. Nos industries ne peuvent alors être compétitives, d'où la crise économique. Des braves gens s'attristent de voir de plus en plus de malades dans notre pays. Ils organisent alors parfois de grands galas de charité, pour financer une recherche qui recherche généralement de nouveaux poisons à vendre qui fabriqueront toujours plus de grabataires et de handicapés. Les non diplômés qui tentent de diffuser des médecines et remèdes naturels, sont en général empêchés de le faire par notre système judiciaire pour exercice illégal de la médecine ou de la pharmacie. Quant-aux diplômés qui alertent leurs patients sur les dangers de certaines pratiques médicales, leur Conseil de l'Ordre les interdit généralement d'exercer. Tiens au fait, le mien, de Conseil de l'Ordre, m'a à nouveau interdit d'exercer pour trois ans même si je lui avais dit que j'arrêterai d'enlever les dents dévitalisées de mes patients s'il m'autorisait à nouveau à exercer. Mes confrères estiment que je n'ai toujours pas compris qu'il faut en plus dire aux patients de tout faire pour garder leurs dents dévitalisées. Ils ont tout à fait raison, je l'avoue. Je n'ai toujours pas compris pourquoi il faut dire aux patients de tout faire pour conserver de la mort dans leur organisme vivant. Je crois d'ailleurs que je ne le comprendrai jamais quand je constate encore et toujours que de les enlever leur fait souvent plus retrouver la santé que tous les autres traitements médicaux. Mes confrères refusent de voir une vérité qui leur est insupportable, celle de s'être peut-être trompé, celle d'avoir empoisonné leurs patients. Oh, ils ne sont pas les seuls certes. On pourrait trouver plusieurs domaines de la société, notamment dans l'industrie chimique où la même remarque pourrait être faite. Même dans la médecine, la vérité est parfois opprimée, car on n'a pas suffisamment conscience que la voie de la vérité est aussi celle de la vie. Mes confrères refusent de voir que nombre de leurs patients ont été dévitalisés par leurs dévitalisations dentaires alors qu'ils étaient parfois aveuglés par la rentabilité de leurs couronnes sur dents dévitalisées. Mais ces couronnes n'en feront pourtant pas des rois au royaume des cieux, cette planète où vivent les maîtres qui sont sortis du cycle des réincarnations, comme Jésus, Bouddha, dont les messages sont complémentaires, et d'autres moins connus, car ils ont fait preuve d'une grande conscience de la vie.

 

En attendant, les français sont ceux qui possèdent le plus de dents dévitalisées, ceux qui prennent le plus de médicaments chimiques et qui sont les plus opérés d'Europe. Les français constituent le peuple le plus dévitalisé d'Europe, exception toutefois avec les habitants des environs de Tchernobyl car la radioactivité, c'est encore pire que la pire des chimies. La terrible épée de Damoclès nucléaire est d'ailleurs sur notre tête de français, plus que partout ailleurs car la France est aussi le pays du Monde qui a le plus de centrales nucléaires par habitant.

Mais tout cela ne nous empêche pas d'entendre pourtant très souvent qu'on a la meilleure médecine du monde et qu'on ne peut se passer de l'énergie nucléaire.

 

Et comme si cela ne suffisait pas, la France est aussi le pays d'Europe où la religion de la malice (anagramme de Malis), est la plus développée d'Europe. Elle constitue une expérience de type Milgram (un célèbre sociologue américain) réalisée sur l'humanité par les mondes célestes ou extraterrestres, c'est comme vous voulez, c'est pareil.

 

Dans l'expérience de Milgram, il s'agit de tester le caractère inhumain de l'être humain, Une autorité supérieure demande d'effectuer des actes ignobles et on observe jusqu'où des demandeurs d'emploi vont obéir.      

Dans cette religion, c'est un peu pareil. iI s'agit de tester la conscience de l'humanité avant que puissent lui être transmises certaines connaissances qui sinon lui feraient plus de mal que de bien et risqueraient aussi de mettre en danger d'autres civilisations primitives que nous pourrions alors visiter. Les représentants de cette civilisation extraterrestre qui effectue ce test sont appelés Satan dans nos écrits religieux, comme nous allons le démontrer.

 

Cette religion est la seule qui parle de cet oxymore de guerre sainte. « Il m'a été ordonné de combattre les hommes jusqu'à ce qu'ils attestent qu'il n'y a pas de Dieu si ce n'est Allah … » a dit leur prophète lors d'un de ses discours. Alors il a obéi parce que l'extraterrestre qui lui a donné cet ordre disposait à l'évidence d'une technologie et d'une connaissance supérieures, un peu comme dans l'expérience de Milgram. Ce prophète arriva ensuite à convaincre tout un peuple de cette folie meurtrière soit-disant spirituelle. Les croyants de cette religion sont malheureusement les premières victimes de leurs croyances qui les éloigne du bonheur. Je ressens avant tout de la peine pour eux, puis de la peur aussi car les personnes malheureuses deviennent souvent violentes. Mais cette peur ne m'empêche pas toutefois de dire encore une fois ce que je pense être la vérité quand de cette vérité dépend tant de vies, que trop peu semblent la connaître et qu'en plus j'ai des révélations à faire, comme vous allez le voir. La pensée est au dessus de tout en importance et il est essentiel de toujours analyser ses croyances pour éventuellement les remettre en question. Il faut le faire en médecine certes mais aussi dans le domaine religieux. Cette religion a certes quelques bons enseignements car tout ce qui est pervers comporte aussi des aspects intéressants pour mieux tromper son monde, je ne le sais que trop pour les dents dévitalisées. Mais globalement cette religion incite ses adeptes à accomplir toute une série d’actes teintés de violence, qui ont certes une certaine logique, mais une logique perverse en réalité. Elle les manipule exagérément par la peur de l'enfer au cas où ils s'y soustrairaient. Ces inepties seraient soit-disant la volonté d'un dieu qui oublie juste de leur enseigner l'essentiel de la spiritualité c'est à dire la non violence. Mais qui est ce dieu si ce n'est Satan qui voudrait ainsi éloigner ses créatures de l'essentiel c'est à dire de la joie de vivre en paix avec tous les autres êtres humains. Ce dieu qui demande de voiler la plus belle de ses créations et de faire la guerre sainte. Ce dieu qui considère que toute spiritualité qui invoquerait un autre dieu que lui est le plus grand des péchés, punissable de la mort, tandis qu'est considéré comme la plus grande preuve d'amour pour lui, le crime réalisé sur les infidèles en proférant son nom et en affirmant qu'il est grand. Ce nom que Satan a pris se décode aujourd'hui par la langue française pour des raisons qui furent déjà expliquées dans le texte précédent. Dieu est l'alpha et l'oméga (la première et la dernière lettre de l'alphabet grec) car il est celui qui par ses enseignements fait progresser ses créatures de A à Z. Satan serait plutôt l'alpha et l'alpha donc le « AA » en français car ses enseignements maintiennent les êtres humains de A à A. Ils ne leur permettent pas de progresser, les maintiennent dans le sous développement. Les mondes célestes, créateurs, sont représentés par la lettre « L » car c'est de la femme donc en français de « Elle » que sortent les être humains. Esotérique rime avec phonétique. Les membres de Satan se faisaient appeler jadis Baal ceci ou Baal cela au commencement de l'histoire de notre civilisation. Il y a logiquement deux « A » et un « L » mais en plus un « B » car « B » est la première lettre du mot hébreu « Béréchit » qui signifie « commencement ». Le mot Belzébuth, un des princes de l'enfer, vient de Baal-zébub. Mais aujourd'hui nous ne vivons plus à l'époque du commencement et le « B » a donc disparu. Le nouveau nom que Satan a pris est donc juste un anagramme de AAL et je suis sûr que vous allez trouver de quelle phonétique il s'agit en bougeant un peu les lettres. Telle est une petite partie de ce qui me fut révélé par le Grand Esprit, pour avoir persévéré à défendre envers et contre tout la vérité que moins on possède de dents mortes, mieux on vivra, et que c'est là une clef essentielle de la survie de notre civilisation. Et cela, quitte à passer pour un fou arracheur de dents, un extrémiste et à perdre un travail de dentiste où on gagne normalement très bien sa vie, je vous assure. La dent dévitalisée (ou morte, c'est pareil) est très certainement aujourd'hui la première cause des maladies graves et de cancers de notre civilisation. Elle représente le seul organe mort qui a été introduit dans les êtres vivants par notre médecine moderne, notre dentisterie moderne pour être plus précis.

 

Plus vite on comprendra tout cela, mieux on se portera et il est demandé à chacun de diffuser ces informations.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

L'actualité médicale people est actuellement dominée par Angelina Jolie et l'ablation par ses médecins, de ses deux seins et leur remplacement par deux ballons de silicone. Ah ! la science, ça fait rêver.... Ayons toutefois une pensée de compassion pour ce pauvre Brad Pitt ... dont la femme fut convaincue, examens génétiques à l'appui, qu'elle aurait sinon un cancer du sein. Les femmes seront sûrement heureuse de lire aussi l'information suivante même si elle est un peu moins glamour.

 

L'année dernière, une dame d'une cinquantaine d'années est venue me consulter car elle avait un cancer du sein. Il se trouve qu'elle est aussi directrice d'un centre hospitalier qui voit de nombreux patients cancéreux qui suivent les traitements conventionnels (chimio et radiothérapie). Elle trouve qu'ensuite ils sont un peu trop fatigués à son goût pour suivre elle même ce genre de traitement. Elle n'avait pas vraiment envie de vivre ensuite grâce aux organismes d'aide aux handicapés. Alors elle est allé se renseigner sur les traitements alternatifs sur internet car elle ne voulait faire ni la chimio, ni la radiothérapie. Elle est tombée sur les sites sur les dents dévitalisées et notamment sur ce site qui possède une centaine de témoignages vidéos de guérisons stupéfiantes.

 

Quand je l'ai vu, je lui ai conseillé, comme à toutes les personnes qui viennent me voir, de faire enlever toutes ses dents dévitalisées, ce qu'elle fit. On pourrait croire que je radote, c'est vrai... Je ne l'ai plus revu ensuite. Comme je suis curieux, c'est un gros défaut aussi je sais, je lui ai retéléphoné pour avoir des nouvelles. Elle avait fait un Pet Scan dernièrement et n'avait plus de cancer m'a-elle dit. Elle n'avait fait aucun traitement que lui conseillaient ses médecins. Elle avait donc juste enlevé toutes ses dents dévitalisées et avait l'intention de faire un dentier maintenant. Ce n'est pas la première fois que je vois de tels cas de cancers qui disparaissent juste en enlevant des dents dévitalisées.

 

Cette dame n'a fait ni études de sciences ni études de médecine mais c'est une femme courageuse et de bon sens sans aucun doute. Je lui ai demandé si elle acceptait de témoigner sur mon blog de son histoire extraordinaire qui vaut bien celle d'Angélina Jolie. Elle m'a répondu que non. Courageuse mais pas téméraire. Alors j'ai insisté. Eh oui, en plus je suis têtu. Elle est alors d'accord pour témoigner mais uniquement si je lui garantis l'anonymat. Si une femme atteinte d'un cancer du sein ou un journaliste veut la rencontrer, ce sera donc possible.

 

Un an avant elle, j'avais aussi vu une autre patiente d'une quarantaine d'années qui avait un cancer des deux seins et refusait aussi les traitements conventionnels. Elle est venue me voir et je l'ai emmené voir un dentiste qui lui a enlevé ses dents dévitalisées. Elle a fait aussi de nombreux traitements de médecine naturelle, ceux d'Hulda Clark notamment, et est même allé en ex Yougoslavie se faire opérer des tumeurs, car personne en France ne voulait l'opérer sans faire aussi de chimiothérapie et radiothérapie. Ses zones opérées ont été irriguées au bicarbonate de Soude. C'est une méthode qu'un médecin italien a mis au point ; un médecin qui est contre la radiothérapie et chimiothérapie. Il a d'ailleurs été interdit d'exercer en Italie. Elle était venue me dire bonjour à Nice en rentant en voiture de son opération et elle me semblait en forme. Un jour, je lui ai téléphoné pour avoir de ses nouvelles. Sa tumeur qui avait régressé dans un premier temps, s'était remise à se développer. Je lui ai alors rappelé qu'il fallait aussi faire des traitements de mémoire des dents dévitalisées, que parfois c'était très important, que les extractions de dents dévitalisées ne suffisaient pas toujours pour ôter tout le poison des dents dévitalisées. Mais je n'ai probablement pas été assez convaincant. Quelques mois plus tard, son mari m'a appris qu'elle était décédée, ça m'a estomaqué. Je ne sais pas si les traitements de mémoire que j'effectue l'auraient sauvé mais il aurait fallu essayer. J'ai déjà vu un cas de cancer du sein qui était plus ou moins guéri mais qui avait toujours des symptômes de douleurs du sein. Un traitement de mémoire dans les os ayant contenu ses dents dévitalisées a fait disparaître la douleur résiduelle du sein « guéri ». A l'époque je ne connaissais pas non plus M Blanc et ses traitements d'injection de cellules vivantes. Mais tout cela aurait-il suffit. Il existe bien sûr d'autres causes au cancer que les dents dévitalisées et bien d'autres traitements naturels aussi que ceux que j'ai cités. Peut-être cette dame aurait-elle du faire les traitements conventionnels qui sauvent aussi des vies, on ne peut le contester mais qui aussi affaiblissent terriblement parfois des personnes pleines de vitalité et les tuent parfois plus vite encore, je l'ai aussi constaté. Les cancérologues reconnaissent eux-mêmes que la mortalité augmente dans les semaines qui suivent les traitements de chimio et radiothérapie mais ils estiment que ceux qui meurrent seraient morts de toutes façons et que au moins ceux qui passent cette épreuve seront sauvés.  Mais cela n'est pas tout à fait vrai en réalité, je l'ai constaté car il existe des personnes qui ont refusé les traitements conventionnels chimiques et radiologique que prescrivaient les médecins, qui ont guéri pourtant aussi et qui seraient probablement morts avec les traitements conventionnels car ils n'étaientt pas assez robustes pour les supporter. Mais ces informations sont souvent cachées parce que dans la médecine aussi existe un orgueil qui empêche de voir une vérité qui dérange. La vérité dérange là aussi comme dans la dentisterie et l'histoire de la dent dévitalisée, car là aussi on est payé à l'acte et pas à la vie sauvée. Ainsi, plus on fait d'actes, plus on est payé. C'est là tout le fond du problème bien souvent, dans une société en manque de spiritualité.  Tout cela est complexe toutefois et idéalement chacun devrait être correctement informé avant de faire son choix. Mais là aussi comme dans l'histoire des dents dévitalisées, la vérité est difficile à découvrir et les professionnels qui devraient être les garants de la vérité sont souvent ceux qui l'occultent le plus car ils n'ont pas conscience ni des lois du karma, ni que la vérité est la voie de la vie. Pour être plus précis, je dirai, la voie de la vie éternelle, ce qui devrait être l'objectif de chacun. C'est ce que voulait dire Jésus lorsqu'il disait "je suis la vérité, la voie, la vie".      

 

La prochaine fois je vous parlerai probablement d'ailleurs des traitements mystiques, un autre des enseignements que j'ai reçu du Grand Esprit, poil au zizi. Il fallait bien que je finisse encore une fois sur un peu d'humour sinon on aurait pu croire que tout ce que je racontais était sérieux.

 

Bruno Darmon, docteur en chirurgie dentaire.    drbrunodarmon@yahoo.fr

 

 

J'organise un stage du 12 au 22 juillet 2013 sur « les enseignements essentiels et mystiques pour la vie en pleine santé physique et mentale » dans le centre de la France à Gennetines (03). Prix 520 euros tout compris (sauf nourriture) avec logement en camping. Le premier enseignement essentiel étant la joie de vivre, ce stage se greffera sur un autre stage très festif avec 2000 personnes environ. Ce stage assurera la logistique, repas et hébergement notamment et il sera nécessaire par conséquent de s'y inscrire en parallèle en allant sur http://gennetines.org/. Les frais d'inscriptions à ce stage seront déduits des 520 euros. Pour s 'inscrire au stage, envoyer aussi un email avec comme objet « inscription au stage Gennetines » à :

drbrunodarmon@yahoo.fr

 

Possibilité de réduction, jusqu'à 250 euros de moins, pour les personnes peu fortunées.

Classé dans : Articles

Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Quelle est la première lettre du mot ispf