Dévitalisation dentaire : STOP !

Dr Bruno DARMON

La vie engendre la vie.

12 février 2015

Bruno DARMON

D’un point de vue philosophique ce sujet interpelle aussi. En effet, la dent dévitalisée est le seul organe mort (c’est-à-dire qui était auparavant vivant, contrairement aux prothèses et aux implants) que la médecine moderne a accepté de conserver dans l’organisme. Et cela depuis un peu plus d’un siècle, la dévitalisation dentaire étant apparue au début du vingtième siècle, aux Etats-Unis. Cela pourrait être vue comme une transgression à des lois de la vie, dans la mesure où il s’agit de conserver de la mort dans le vivant. 

C’est une question philosophique qui méritait de se poser, comme nombre d’autres questions philosophiques aussi en médecine d’ailleurs. J’ai un peu essayé d’approfondir cela dans le texte de 23 pages : “petits textes de philosophie médicale“. Dans le même genre, lorsqu’on a voulu donner des aliments carnés à des herbivores, des vaches en l’occurrence, cela a conduit à de graves problèmes de santé transmis ensuite aux humains qui consommaient cette viande. C’est toute l’histoire de la vache folle et du prion. Là aussi des éleveurs avaient transgressé à l’évidence, une loi de la vie et cela depuis de nombreuses années sans que personne dans le monde agricole ne s’en émeuve vraiment jusqu’à ce que des drames de santé apparaissent. Ce sont des personnes extérieures, des scientifiques et des médecins qui après coup ont mis en évidence la folie d’une telle transgression. Il aurait fallu attendre longtemps pour que les professionnels, ici des éleveurs de vaches, acceptent de reconnaître leur responsabilité. De même on peut se demander si les dentistes, « les éleveurs de dents dévitalisées », n’auraient pas aussi transgressé une autre loi de la vie en conservant dans l’organisme des dents mortes ? Et là aussi, on doit comprendre que la population pourrait attendre longtemps pour qu’ils fassent leur autocritique. Il est évident que lorsqu’on aura pris conscience de tout cela, il faudra aussi se poser la question de savoir pourquoi on en est arrivé à avoir autant de dents dévitalisées dans la population. Il faudra alors s’intéresser aux causes de la carie. Le sucre raffiné ou sucre blanc qui est présent dans nombre d’aliments industrialisés serait une des premières causes de carie selon certaines études.

En conclusion :

Certes des millions de personnes possèdent des dents dévitalisées et ne sont pas malades non plus, tout comme des millions de personnes fument et n’ont pas de problèmes de poumons. Mais bien souvent, ça ne durera pas. La dent dévitalisée produit une petite intoxication qui pendant des années ne va parfois pas être suffisante pour rendre malade, tout en apportant un bénéfice évident en apparence à celui qui la conserve en bouche, par rapport à l’extraction qui le prive de la dent. Et c’est cela qui est subtil. Mais un jour, lorsque la maladie est là, il n’est malheureusement plus toujours suffisant d’enlever la dent dévitalisée pour guérir, même si c’était la principale cause du problème de santé. Il vaut mieux prévenir que guérir c’est bien connu. Enlever les dents dévitalisées s’est avéré toutefois bien souvent, être la mesure thérapeutique la plus efficace face à toutes les pathologies chroniques graves. De nombreux thérapeutes l’ont constaté. C’est ce qui me fait dire que la dent dévitalisée me paraît aujourd’hui comme à nombre de spécialistes, constituer une des plus importantes causes de nos maladies modernes, bien qu’on puisse aussi imaginer certains empoisonnements pires mais plus subtils encore car ils ne pourraient pas s’enlever aussi facilement qu’enlever des dents. Les enfants de Tchernobyl par exemple, n’ont pas eu besoin de dents dévitalisées pour être malades après l’accident de leur centrale nucléaire. Enlever les dents dévitalisées est en tous cas une mesure pleine d’espoir pour retrouver la santé. Ce qui conforte cette opinion, est que les médecins et les cliniques qui prônent cela, sont aussi connus dans certains milieux et dans leur région, pour guérir des pathologies que leurs confrères n’arrivent pas à guérir. Il serait donc temps que cette information pénètre le milieu médical et dentaire car il y a là un espoir très simple et très concret pour la santé de millions de personnes, rien qu’en France. La démarche d’enlever les dents dévitalisées, me semble tout à fait aller dans le même sens que d’autres démarches hygiénistes. C’est par exemple, un empoisonnement de la cellule, qui pourrait bien faire qu’elle se cancérise. C’est aussi un “désempoisonnement” de l’organisme qui pourrait permettre de faire que le cancer disparaisse de lui-même. C’est ce que prône tout le courant naturopathique ou hygiéniste en général. Il s’agit donc de désintoxiquer prioritairement l’organisme de poisons qu’ils soient d’ordre chimique, ou psychologique d’ailleurs (les poisons du mental pourrait-on dire) afin que les cellules malades puissent se rétablir. Avant de réparer un organisme, on le nettoie de ses poisons, c’est logique et cela dans toutes les maladies ou les états de dévitalisation. C’est aussi le plus important et c’est parfois suffisant quand on n’est pas à un stade trop avancé de dévitalisation générale, grâce aux mécanismes d’auto guérison de notre fabuleuse machine vivante. Une machine qui visiblement préfère être débarrassée de ses organes morts, les dents dévitalisées, car à l’évidence, les dents mortes engendrent aussi la mort. Tout le monde meurt certes mais ici avec les dents dévitalisées, c’est prématurément et en passant par de multiples souffrances et maladies. Des maladies vis-à-vis desquelles il faudrait peut-être penser à aider l’organisme en souffrance à s’auto réparer. C’est tout le domaine des médecines naturelles qui agissent en accord avec l’énergie de l’organisme. Pour approfondir voir le texte de 11 pages : “médecines et énergie“. Et cela plutôt que de vouloir faire la guerre à la maladie en voulant supprimer à tout prix les éléments de notre organisme (symptômes, virus, bactéries, cellules cancéreuses notamment) qui sont associés aux dites maladies. Une attitude qui pourrait bien être la cause d’apparition de maladies toujours plus graves, à cause surtout de ce qu’on appelle communément les effets secondaires de nos médicaments chimiques et de certains traitements modernes plus généralement qui se sont éloignés d’un certain esprit tourné vers le respect de la vie. Une médecine qu’on pourrait qualifier de médecine des poisons. Une médecine qui est tout à fait dans l’esprit d’une agriculture des poisons aussi d’ailleurs, dont vous pouvez avoir un aperçu en regardant la vidéo disponible à cette adresse :

http://www.dailymotion.com/video/x1ds9p_alerte

Une médecine des poisons dont l’esprit n’est pas indépendant de nos croyances ou plutôt de l’absence de certaines croyances notamment dans le pouvoir thérapeutique de la nature et du naturel. Une médecine qui fait souvent le choix d’empoisonner pour soigner et même parfois, on le voit pour la dent dévitalisée, de tuer un organe pour soigner. Pour approfondir lire le texte de 40 pages : “la médecine des poisons“. Eh oui, le dentiste s’attaque ici à la douleur dentaire en tuant la dent, dans la dévitalisation dentaire. Mais dévitaliser les dents dévitalise aussi l’organisme et c’est là tout le problème.

Enlever les dents dévitalisées pourrait être même supérieur aux médecines naturelles ou douces car étymologiquement parlant, on peut dire que c’est même une médecine d’amour. Pour approfondir cela lire le petit texte du site « médecine d’amour contre la mort ». En allant dans cette logique, l’alimentation végétarienne pourrait aussi être qualifiée d’alimentation d’amour. Pour approfondir cela lire le texte: “Plaidoyer pour le végétarisme”. Enlever ses dents dévitalisées redonne donc de toute façon de l’énergie vitale même si on était en apparence en bonne santé et sans maladie. C’est le manque d’énergie vitale qui prépare le terrain de toutes les dégénérescences, c’est-à-dire ce qui nous fait vieillir prématurément et affaiblit nos fonctionnalités (mémoire, vue, audition, mobilité, qualité de notre peau, de nos cheveux, etc…). Des dégénérescences qui sont parfois la conséquence de maladies certes. Mais paradoxalement aussi, les maladies qui sont des réactions de l’organisme, tentent aussi d’éviter les dégénérescences. Car les maladies sont aussi des réactions de l’organisme pour se réparer lui même. Mais ça c’est encore une autre histoire…

Pour approfondir tout cela, vous pouvez consulter les différents textes du sommaire. Certains passages de ces textes démontrent carrément tout ce qui est affirmé ici. Passer l’information aux personnes malades, d’enlever leurs dents dévitalisées, est donc véritablement une action humanitaire, probablement une des plus importantes en France aujourd’hui. Il y a un texte sur le site que vous n’avez qu’à copier et envoyer pour faire vous aussi cette action humanitaire, voir texte: “action humanitaire“. Bien sûr si les médias s’y intéressaient, ça irait plus vite encore. Alors si vous connaissez des journalistes envoyer leur un des “communiqués de presse du site“.

Merci par avance de votre aide.

Classé dans : Articles

Mots clés : aucun

Commentaires

Paul #1

02 septembre 2015, 00:05

Un sujet complet et une mine d'infos, merci !

www.code-promo-asos.fr #2

17 décembre 2015, 19:35

A bien, excellent et merci pour l'info

Blog modeuse #3

12 février 2017, 09:46

Un très beau travail !

Voir aussi #4

12 février 2017, 09:47

Site génial !

Fil Rss des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Quelle est la deuxième lettre du mot okigyd