Dévitalisation dentaire : STOP !

Dr Bruno DARMON

La médecine physique

18 juin 2010

Bruno DARMON

La médecine physique est, en opposition avec la médecine chimique, une médecine qui n’utilise pas de médicaments. La médecine chimique travaille plutôt dans le domaine de la matière tandis que la médecine physique travaille plutôt dans le domaine de l’énergie, c’est à dire pourrait-on dire du mouvement et de la chaleur car l’énergie c’est avant tout de la chaleur et surtout du mouvement. La médecine physique est une médecine peu utilisée aujourd’hui pour diverses raisons même si elle est pourtant efficace et c’est bien dommage. La société fonctionne en effet beaucoup trop avec la croyance que seul des médicaments peuvent guérir. Des médicaments naturels au mieux et au pire le plus souvent, des médicaments chimiques. Et cela même s’il existe certaines exceptions pris en charge par la sécurité sociale comme la radiothérapie qui est certes l’utilisation d’un agent physique mais qui n’est pas un bon exemple en fait car il s’agit là de tuer des cellules cancéreuses plus que de guérir des cellules malades. La radiothérapie ne fait donc pas partie de la médecine physique dont il s’agit dans ce texte mais plutôt d’un poison physique.

La médecine physique est une médecine peu connue de nos médecins d’autant plus qu’elle n’est pas enseignée dans les universités. C´est bien dommage car même si la médecine physique ne peut prétendre tout guérir, la médecine physique n´a pas d´effets secondaires indésirables, elle permet assez facilement de se soigner seul et cela souvent gratuitement ou presque. La médecine physique gagne donc à être plus connue qu’elle ne l´est aujourd’hui surtout quand on a conscience des terribles effets secondaires de la médecine chimique moderne allopathique qu’on peut aussi appeler la médecine des poisons. Un texte du même nom « la médecine des poisons » dans ce site lui est d’ailleurs consacré pour faire un peu prendre conscience de son grand danger. Un danger qu’oublient généralement d’informer ceux qui la prescrivent tandis que ceux qui la déconseillent pour cette même raison, les naturopathes et praticiens de médecines naturelles généralement, vont parfois en prison avec la complicité d’une justice crédule et inconsciente des conséquences sur la santé publique, de ses persécutions. Et cela même si on le sait aussi, et on le répète toujours, la médecine moderne sauve des vies. Mais sa plus grande conséquence est aussi de fabriquer une civilisation de grabataires et de handicapés qui se droguent quotidiennement, droguent leurs enfants et donc dégénèrent l’homo civilisatus (l’homme civilisé) en pensant se soigner, alors qu’ils pourraient très bien se soigner aussi mais sans tous ces inconvénients. Car sans cette prise de conscience du danger de notre médecine moderne, quel intérêt y aurait-il bien sûr à rechercher des alternatives médicales. Et si trop peu de personnes en recherchent, c’est surtout parce qu’elles n’ont pas conscience du mal qu’elles se font en consommant de la médecine moderne. Elles se bourrent de médicaments et gardent leurs dents dévitalisées. Un comportement malheureusement trop généralisé encore qui aboutira à une civilisation de personnes dévitalisées et grabataires sur leurs fauteuils roulants, qui n’auront plus que la force d’ouvrir leur bouche pour avaler leurs pilules…. C’est d’ailleurs déjà ce qu’il se passe un peu trop souvent malheureusement. Une tendance que mes textes, toute mon énergie et celles de bien d’autres encore, essaient d’une certaine façon d’inverser…

La médecine physique utilise des agents physiques comme son nom l´indique c´est à dire du froid, de la chaleur, du mouvement, du magnétisme et de l’électricité notamment. J’ai tout à fait l’intuition que pour certaines maladies graves, la médecine physique représente en plus un espoir bien plus important que de toujours rechercher frénétiquement et à grand frais de nouvelles molécules thérapeutiques En fait, ce n’est pas qu’une intuition car je l’ai parfois constaté sur des cas très graves où la médecine chimique n’avait aucune solution, telles des pertes graves de mémoires ou de mobilité car il s’agissait de graves pertes d’énergie de l’organisme. Et c’est assez logique car la médecine physique est avant tout une médecine qui utilise comme outil, l’énergie. Une énergie qui manque cruellement dans nombre d’affections graves comme les pertes de mobilité et de mémoire.

Pour aller tout de suite dans du pratique, je vais tout d’abord vous parler d’un petit appareil de médecine physique que je vous conseille vraiment de vous procurer, le biopiezo.
En me promenant dans la galerie marchande du centre commercial « Nice étoile », de Nice, dans la boutique Sédao, j’ai aperçu et acheté un petit appareil très intéressant, le biopiezo. Je connaissais déjà certains appareils de piezo electricité qui marchaient sans pile un peu comme les allumes gaz, mais qu’il est plus difficile de se procurer alors que le biopiezo est facile à se procurer et encore plus efficace que les autres appareils de piezoélectricité.
Le biopiezo est un appareil qui produit essentiellement des électrons et on l’applique ensuite sur le corps qui recevra ces électrons.
Il existe de nombreux appareils pour la santé utilisant de l’électricité mais ils sont souvent assez chers. Celui ci est le meilleur rapport qualité prix de tous ceux que je connais. Pour moins de 60 euros vous disposerez d’un appareil étonnant d’efficacité pour soigner de multiples choses, je l’ai déjà constaté.
Cet appareil est présenté par le vendeur comme étant utile pour les douleurs en général. Le mécanisme invoqué est qu’il génère au niveau du cerveau, une production d’endorphines qui s’opposent à la douleur. A en croire les explications, cet appareil agirait uniquement pour bloquer la douleur. Mais en fait cet appareil est bien plus intéressant que ne le dit sa notice car il peut contribuer à soigner véritablement en redonnant de la vitalité aux organes malades donc à redonner la santé, car il délivre des électrons. On applique l’appareil sur les zones douloureuses du corps.
Pourquoi le fait de délivrer des électrons, comme le fait le biopiezo, permet-il de soigner ?
Tout d’abord il faut que vous compreniez, physiquement parlant, comment fonctionne la vie.
La vie, en tout cas la vie des êtres vivants aerobies (vivant grâce à l’oxygène), donc nous aussi, nécessite un apport constant d’oxygène. On inspire de l’oxygène (O2) et on expire du gaz carbonique (CO2) , tout le monde sait cela. De l’oxygène rentre dans le corps et en ressort chargé de carbone. Il existe aussi quelque chose d´autre qui à travers l´oxygène est apporté aux cellules. La respiration permet en effet à travers l’apport d’oxygène un apport plus subtil, celui d’électrons.
Il existe différentes façons à l’organisme de se charger d’électrons et notamment par l’alimentation. Le Carbone présent dans tous les composés organiques donc dans tous les aliments peut lui aussi se retrouver sous forme ionisé avec des électrons et les apporter ensuite à la cellule. Ce sont des ionisations qui normalement se font en laboratoire et demandent une certaine énergie mais le corps est aussi un laboratoire particulier et certaines choses s’y passent plus facilement qu’elles ne le pourraient dans un laboratoire scientifique. Rappelez vous l’exemple de Kervran qui avait compris les mécanismes des transmutations à basse énergie qui se passent dans le corps alors que normalement les transmutations ne peuvent s’effectuer que dans des conditions particulières de haute énergie comme les laboratoires de physiques nucléaires que sont les accélérateurs de particules. Cette état d’ionisation des aliments est d’autant plus vrai pour certains aliments que l’on qualifie alors d’aliments vivants par opposition aux aliments dits morts. Ces derniers sont les aliments issus des boites de conserves, et plein de conservateurs par exemple. Je pense que si on pouvait les analyser d’un point de vue physique, on s’apercevrait qu’ils possèdent bien moins d’électrons en eux que des aliments plus vitalisants. Il existe d’ailleurs des appareils d’ionisation qui permettent de ioniser les aliments pour les rendre plus vivants. Même si c’est peut-être un peu moins efficace, on peut pourtant s’en fabriquer gratuitement. Il faut pour cela prendre un plateau relié à un dispositif électrique qui va recharger les aliments qui s’y trouvent en électrons. On peut relier un grand plat en métal à la borne négative d’une pile 9 volt et relier le pôle positif de la pile au plateau en bois mis sous le plateau en métal. Et voilà un dispositif simple pour ioniser tous les fruits qui seront dans le plateau en métal. La nourriture qui s’y trouve sera en quelque sorte revitalisée.
Une fois qu’il s’est libéré de ses électrons dans la cellule pour la faire vivre, le Carbone issue de l’alimentation devient alors un déchet qu’il faut éliminer. C’est là qu’intervient l’Oxygène apporté par la respiration. L’oxygène est aussi un atome qui a la possibilité de s’ioniser négativement jusqu’à posséder deux électrons. Ces ionisations se font sous l’action des rayons du Soleil. Ces électrons seront ensuite aussi fort utiles à la cellule car la cellule nécessite des électrons pour fonctionner. En effet, la membrane cellulaire qui entoure chaque cellule est le siège de circulation d´électrons. Il existe une différence de potentiel électrique entre l’extérieur et l´intérieur de la membrane cellulaire, c’est une des premières choses que l’on apprend en physiologie cellulaire. Cette différence de potentiel disparaît d´ailleurs lorsque la vie disparaît ce qui fait comprendre qu’un mouvement d’électrons est synonyme de vie. Cette différence de potentiel résulte d´un apport permanent d’électrons venant de l´extérieur. Ces électrons rentrent dans la cellule pour permettre à la cellule de fonctionner. On peut donc dire que d’une certaine façon, la cellule respire des électrons et c´est important de le savoir car on comprend alors que d´apporter des électrons va dans le sens de la vie.

Petite parenthèse scientifique classique sur le règne végétal. Le CO2 produit par la respiration sera ensuite capté par le règne végétal qui s’en nourrira. Dans la plante le CO2 sera dissocié en Carbone et Oxygène grâce à la chlorophylle présente dans les plantes. Les électrons qui permettent la vie végétale seront captés par les capteurs solaires de la plante que sont les feuilles, ce qui fait que la plante n’a pas besoin d’oxygène comme nous. Nous aussi d’ailleurs pouvons un peu capter directement les électrons du Soleil avec notre peau, en nous exposant au Soleil, avec modération toutefois. Dans la plante, l’oxygène provenant du CO2 sera rejeté dans l’atmosphère. Le procédé de génération d’oxygène est appelé photosynthèse. Lors de la photosynthèse, les plantes notamment transforment le dioxyde de carbone et l’eau en hydrates de carbone, tel que le glucose, sous l’action de la lumière du soleil. Seul les plantes et certaines bactéries ont la faculté d’effectuer ce procédé grâce à la chlorophylle qu’ils possèdent .
La réaction total de la photosynthèse est:
dioxyde de carbone + eau + énergie solaire -> glucose + oxygène
6 CO2 + 6 H2O + énergie solaire -> C6H12O6 + 6 O2
Fin de la parenthèse.
L’oxygène produit par les plantes s’ionisera à son tour en O2- au maximum par les rayons du Soleil pour plus de vitalité pour les êtres vivants qui le respireront à nouveau.
Les plantes transforment donc un gaz toxique, le dioxyde de carbone, en un gaz pour respirer, l’oxygène, qui sera ensuite ionisé par le Soleil.
Toutes ces explications sont là pour vous faire comprendre pourquoi certaines machines qui apporterait des électrons au corps pourraient aussi lui apporter de la vitalité. C´est le cas du biopiezo.
Lorsque l’oxygène sera soumis à plus d’électrons encore, ce qui se passe en haute altitude, il pourra même se transformer en ozone (O3), comme cela se fait dans une haute couche atmosphérique qui s’appelle ionosphère. L’ozone est un gaz qui a encore plus de réserve de vitalité que l’oxygène et qui peut donc avoir des propriétés thérapeutiques fort intéressantes. Il existe d’ailleurs des appareils d’ozonothérapie fort intéressants. Mais l’ozone ne doit pas se respirer car il brule les alvéoles pulmonaires tant il est revitalisant. C’est comme les rayons du soleil, s’il n’y avait pas cette fameuse couche d’ozone pour leur enlever un peu d’énergie, ils nous bruleraient trop. Ah comme c’est bien fait la vie n’est-ce pas et on comprend pourquoi nous sommes aussi très dépendants du règne végétal, du Soleil, de la couche atmosphérique et de sa fameuse couche d’ozone. Tiens d’ailleurs le trou de la couche d’ozone dont nous affolaient il n’y a pas si longtemps encore les scientifiques n’est plus évoqué en ce moment. La mode est passée, et peut-être qu’il s’est rebouché. Maintenant c’est la mode du réchauffement climatique. Peut-être que ca passera aussi. Et en attendant on continue d’accumuler des déchets radioactifs qui pollueront nos arrières arrières …. arrières petits enfants en prétextant notamment que l’énergie nucléaire ne réchauffe pas la planète et on laisse dormir des gens dans ma rue et d’autres crever de faim, tout en se ruinant pour essayer de soigner des malades de plus en plus nombreux qui feraient bien de commencer par enlever leurs dents dévitalisées. Mais ça trop peu de scientifiques encore nous en parlent. Ils ont peur de perdre leur place ou leurs crédits en se ridiculisant à défendre une cause qui sort officiellement de leur champ de compétence. J’ai malheureusement souvent constaté cette affirmation. C’est triste mais c’est ainsi et cela changera lorsqu’ils prendront conscience que la dent dévitalisée pourrait bien être la première cause de cancers et de maladies graves dans le monde occidental. Le problème chers scientifiques est qu’actuellement quasiment les seuls « scientifiques » pour qui la dent dévitalisée fait partie de leur champ de compétence sont les dentistes universitaires qui eux aussi dévitalisent des dents dans leur cabinet dentaire. Ils ne peuvent donc être impartial, et c’est là tout le problème. Il serait donc temps que vous vous mobilisiez un peu plus. Bon il y a quand même le professeur Boyd Haley aux États-Unis, biochimiste renommé, qui a montré que les toxines émises par les dents dévitalisées affectaient les enzymes de l’organisme impliquées dans la production énergétique des cellules (les kinases). En France il y a aussi le Professeur Garel , biologiste, qui lui aussi s’est positionné contre les dents dévitalisées. Mais c’est très peu encore pour l’importance du sujet, je trouve.

Mais bon, revenons à nos moutons.

En résumé, l’oxygène permet certes à la cellule de fonctionner à proprement parlé en la débarrassant des déchets carbonés mais la cellule fonctionne surtout par les électrons qui lui sont apportés. Certains se sont d’ailleurs aperçus qu’en chargeant l’oxygène avec un supplément d’électrons les performances sportives étaient meilleures et la santé aussi. Ils mettent alors un ioniseur dans leur habitation par exemple pour respirer un meilleur air. Cette ionisation se fait naturellement en montagne, au contact des aiguilles de pins par exemple, comme il y en a autour du centre de revitalisation « La Forêt » (www.centre-de-revitalisation.over-blog.com) où des patients sont reçus et y guérissent uniquement par des techniques de revitalisations sans effets secondaires toxiques après avoir subi des soins de dentisterie holistique.

Apporter des électrons c’est aussi en quelque sorte apporter aussi du mouvement car les électrons sont des particules atomiques intrinsèquement en mouvement. Pour apporter du mouvement dans l’organisme il existe aussi d’autres façons. Le sport en est une bien sûr car on bouge le corps tout simplement donc on y crée du mouvement. Mais quand on est malade, il vaut mieux souvent éviter de se fatiguer par le sport qui servira plutôt à renforcer l’énergie de ceux qui ne sont pas malades pour qu’ils soient plus forts et endurants ensuite. Marcher quand on est malade peut toutefois constituer un sport idéal , surtout après manger cela facilite la digestion. On devrait d’ailleurs toujours marcher un peu après manger, environ 500 mètres pour respecter le dicton après chaque repas mille pas. La marche déclenche le processus de digestion qui parfois peut ne pas se déclencher si on se couche immédiatement après manger. Mais sinon à part la marche, lorsqu’on est malade on n’a généralement pas la force de faire du sport. Un médecin japonais a crée une machine qui permet sans se fatiguer, de donner au corps un mouvement ondulatoire fort intéressant pour retrouver la santé, c´est la Ki machine ou Chi machine. Les vertèbres se repositionnent aussi très souvent toutes seules alors. Je suis un peu plus perplexe sur ces nouvelles machines vibrantes un peu violentes, genre Power plate, mais bon à petite dose cela peut aussi être intéressant. Même si je ne suis pas à prioiri pour favoriser les avortements, ce genre de machines peuvent même parfois éviter d’avoir recours à un IVG éventuellement si la femme enceinte s’assied dessus carrément. Il existe aussi des ceintures vibrantes assez utile pour perdre son ventre, elles peuvent aussi être utiles pour traiter la constipation qui est un manque de mouvement péristaltique de l’intestin. Idem pour ces ceintures où on appose sur le ventre des électrodes.

On peut aussi apporter non pas du mouvement mais un afflux de sang, qui en est une variante, dans une zone précise à l’aide de ventouses qui vont localement créer une pression négative. En médecine chinoise on les utilise encore souvent.

Pour apporter du mouvement il est aussi possible de créer des différences de température, on parle plus précisément de gradiants de températures. Les physiciens savent bien que pour créer du mouvement de fluide il ne suffit pas d’avoir un fluide chaud. Il faut aussi disposer d’une zone de froid pour que le fluide chaud se mettent en mouvement vers la zone de froid. C´est bien pourquoi par exemple, les centrales nucléaires produisant de la chaleur, se trouvent à côté de rivières qui possèdent de l´eau froide. On permet ainsi une circulation de fluide. Il suffit alors de mettre des turbines sur le trajet de l’eau circulante, pour produire de l´électricité. Et bien en application médicale, il y a le bain chaud éventuellement suivi de la douche froide ou mieux encore le sauna suivi de la douche froide éventuellement mais aussi le bain de siège froid en restant le reste du corps au chaud. Cette dernière est une très bonne méthode d’ailleurs en cas de trop grosse fièvre et aussi pour augmenter l’élimination des matières fécales. Pour tous les problème ORL il faut penser au sauna facial. On fait chauffer de l’eau dans une grande casserole et on met la tête dessus avec une serviette sur la tête. Le rhumes disparaîtront aussitôt. En cas d’attaque cérébrale, on peut faire le contraire c’est à dire se mettre dans un bain chaud et un sac de glaçons sur la tête. La circulation sanguine sera augmentée dans la zone refroidie ce qui permettra parfois de faire circuler au niveau du caillot qui bloque la circulation cérébrale. On peut ainsi parfois guérir des attaques cérébrales si on fait immédiatement cela après l’attaque cérébrale et en tout cas en attendant l’arrivée des secours qu’il faut aussi appeler bien sûr car la médecine moderne possède un produit qui peut dissoudre le caillot de sang et qui peut se révéler salvateur s’il est injecté rapidement. Une méthode du même genre existe pour l’esthétique. En se mettant régulièrement le visage dans de la glace pillée, on peut garder un visage sans rides voire diminuer significativement les rides car le sang affluant au niveau du visage permettra à la peau d’être nourrie et donc de bien moins vieillir. Le bain de rivière froide est aussi une bonne méthode de tonification, mais à n’utiliser que lorsqu’on est déjà en bonne santé.
J’ai découvert aussi une méthode physique fort intéressante pour prévenir les caries, en lisant les enseignements de Sainte Hildegarde de Bingen, une religieuse allemande du moyen age qui a reçu, parait-il, des enseignements directement de Dieu dans le domaine de la santé, par l’intermédiaire de ce qui pourrait être qualifié d’un écran de télévision futuriste, incroyable mais vrai. Dans ses enseignements, elle parle surtout de plantes et un peu d’alimentation mais elle y explique aussi que pour garder de bonnes dents il faut utiliser pour se laver les dents de l’eau très froide. C’est encore ici une application d’une médecine physique car l’eau très froide sur les dents provoque un peu de douleur, tout le monde sait cela. Mais ce qu’on sait moins en général est que cette douleur est associée en fait à une compression du nerf de la dent à cause d’une augmentation du flux sanguin consécutif à l’application d’eau froide sur les dents. La douleur qui est une stimulation nerveuse libère des électrons dans la dent. Cette augmentation de flux sanguin apporte aussi plus d’éléments nutritifs dans la dent qui sera donc plus minéralisée notamment. Cette augmentation de flux sanguin permet aussi probablement d’augmenter ce qui s´appelle le flux dentinaire c’est à dire le liquide qui sort de la dent vers la bouche et empêche les bactéries de la carie de rentrer dans la dent. Hildegarde dit même que se laver les dents à l’eau tiède les ramollit. On comprend ainsi pourquoi l’eau chaude sanitaire favorise la carie. J’ai découvert cette information il y a peu de temps et je l’ai mise immédiatement en pratique et cela m’a permis de sauver une de mes dents et je vais maintenant vous raconter comment car cela pourrait vous servir. J’avais une dent soignée qui était jadis vraiment très atteinte par la carie et qui s’est remise à me faire mal. Je pensais même qu’elle aurait peut-être du être extraite. Je suis alors allé consulter un ami dentiste qui est conscient du problème des dents dévitalisée. Lui aussi a subi des menaces du Conseils de l’ordre de Nice et s’est arrêté d’extraire les dents dévitalisées, tout comme un autre collègue de la région encore d’ailleurs . Ils refusent maintenant de les extraire pour ne pas être interdits.

Des centaines de personnes qui auraient pu être débarrassées de leurs dents dévitalisées, restent maintenant dans la voie de la maladie à cause de cette influence. Ce collègue est aussi très versé dans la conservation de la vitalité dentaire. Il a donc tenté de me sauver ma dent en lui conservant sa vitalité. Comme il y avait une chance de la sauver je lui demandai de me la soigner sans anesthésie, afin de ne pas l’empoisonner et lui donner plus de chance de survivre. La carie atteignait quasiment le nerf, mais bon, avec un peu de contrôle mental ça ne pose pas de problème. Après avoir éliminé la carie jusqu’au nerf, le copain dentiste a appliqué sur la pulpe dentaire que n’importe quel dentiste ( du conseil de l´ordre notamment) aurait extirpé, un vernis à base de résine de mélèze de la fabrication d’un ami commun producteur de plantes médicinales. Officiellement on apprend aux dentistes à appliquer de l’hydroxyde de calcium dans ce cas là, mais ça ne marche pas aussi bien. La dent fut alors sauvée. Néanmoins deux années plus tard environ, elle se remit à faire mal comme si elle était en train de mourir. C’est juste à ce moment là que je tombais sur les enseignements de Hildegarde de Bingen, quel bon hasard. C’est donc aussi à cette époque que je commençais à me laver les dents avec de l’eau très froide. La dent malade me faisais encore plus mal que les autres lorsque j’y appliquais l’eau très froide, signe qu’elle était encore vivante, en partie au moins. Je fis aussi un autre traitement original sur la dent en souffrance. La dent faisait mal à la percussion axiale, signe d’une inflammation interne assez importante qui présage généralement une future nécrose. Comme je sais que la douleur n’est pas juste un signal d’alarme mais aussi un mécanisme thérapeutique, eh bien je la percutais régulièrement dans son axe, pour me faire encore plus mal, en me donnant dessus des coups d’index. Il existe divers traitements par la douleur dans les médecines naturelles, notamment en acupuncture, mais ce n’est pas ici le sujet. La douleur permet aussi de libérer des électrons à partir des nerfs et donc possède un effet thérapeutique. C’est d’ailleurs en supprimant les douleurs par des antalgiques ou anti-inflammatoires chimiques (qu’on considère comme un grand progrès de la civilisation) qu’on fait le lit de toutes les maladies graves d’autant plus qu’on a supprimé les douleurs des dents en les dévitalisant. Pour que le coup sur ma dent soit plus violent encore, l’index était détendu d’un coup après avoir été retenu par le pouce. A chaque coup je ressentais une forte douleur que j’exprimais même par un petit cri. Je fis cela trois ou quatre jours seulement et étonnement, un matin la dent ne fit plus mal du tout. Des mois plus tard, la dent est toujours là sans aucune douleur, et bien vivante. Dans ce cas précis, je peux dire que j’ai soigné ma dent par de la médecine physique uniquement en évitant soigneusement toute démarche chimique qui aurait pu supprimer la douleur de la dent. Toutefois en relisant ce texte plus d’un an après, je dois avouer qu’environ moins d’un an après, elle s’est quand même nécrosé, et j’ai donc du l’extraire. Je pense qu’elle devait vraiment être trop atteinte. Si la dent avait eu une carie, j’aurais coincé aussi en plus dans la carie un clou de girofle mais là, le clou de girofle aurait abimé la reconstitution en composite par l’essence qu’il produit et donc je ne l’ai pas fait. Il n’est toutefois pas impossible que ce genre de traitement (eau très froide, percussion axiale, et clou de girofle) permette de soigner une carie, pas trop profonde, en la reminéralisant, sans même avoir besoin du dentiste. A confirmer toutefois car je ne l’ai pas encore vérifié. J’ai eu aussi un témoignage de caries qui se sont soigné seules par ingestion de colostrum de vache.

Mais revenons à nos électrons.
Toutes ces explications sont surtout là pour dire que pour que la vie fonctionne, la vie a besoin de mouvement et donc d’électrons car les électrons apportent l’énergie de mouvement nécessaire à la vie. Attention n’essayez pas d’arrêter de respirer en mettant deux doigt dans la prise électrique en pensant qu’ainsi ce sera aussi bien….. Je ne pense pas que ça ira mieux pour vous…. car même les bonnes choses deviennent mauvaises quand elles sont appliquées avec excès.
Ce sont donc les électrons et non l’oxygène qui constituent véritablement le moteur de la vie. D’ailleurs dans certaines conditions de vie anaerobies, c’est à dire en absence d’oxygène, il peut exister des formes de vie, qui fonctionnent sans oxygène. Elles fonctionnent alors avec du soufre, qui lui aussi est un élément qui a la capacité de s’ioniser négativement et donc de transporter des électrons. A l’intérieur des dents dévitalisées il n’y a pas d’oxygène et les bactéries anaérobies des dents dévitalisées ont d’ailleurs un métabolisme soufré puisqu’elles produisent des thio-éthers (Thio signifie Soufre en chimie) qui sont d’ailleurs très toxiques pour nos organismes. Les bactéries anaerobies des dents dévitalisées qui comportent en plus un amalgame au mercure peuvent d’ailleurs fabriquer du dimethyl sulfure mercure qui est un poison redoutable.

Mais d’où viennent donc ces électrons qui permettent la vie ? Ils viennent du Soleil comme je l’ai déjà dit d’ailleurs, car les rayons lumineux du Soleil appelés photons ne sont en fait qu’une certaine forme d’électrons qui se déplacent dans l’Univers. Sans Soleil, il n’y aurait pas de vie c’est bien connu. La Terre elle, apporte les matériaux de construction à la vie, dont le carbone qui est un élément essentiel. Notre vie a donc besoin autant de la Terre pour apporter des matériaux de construction que du Soleil pour apporter des électrons.

Si le moteur de la vie est donc en fait les électrons, on peut comprendre que lorsqu’on est malade, c’est à dire que la vitalité donc la vie tourne un peu au ralenti, il peut être intéressant d’y apporter des électrons tout simplement.

Il existe à vrai dire différentes façons d’apporter des électrons mais ce qui est sûr c’est qu’en apporter trop comme je l’ai déjà expliqué, ne serait pas la meilleure idée pour retrouver la santé. Demandez donc à ceux qui ont essayé de mettre les doigts dans une prise électrique de vous en parler un peu.

Il existe aussi de multiples appareils qui apportent des électrons, notamment sous forme d’ondes magnétiques pulsées. Une simple pile de 9 volt dont le pôle négatif (qui fournit les électrons) serait mis en contact d’une zone malade et le pôle positif relié au côté opposé dans le corps, peut avoir un effet thérapeutique. Deux bouts de tissus humidifiés peuvent servir d’électrodes en les reliant avec un petit fil électrique aux bornes de la pile. Et si cela ne suffit pas mettez deux ou trois piles de 9 volt en série pour obtenir 18 ou 27 volts. Il existe divers appareils qui utilisent l’effet thérapeutique des courants faibles. Certains sont certes plus sophistiqués que le Biopiezo mais bien plus chers aussi. Le Biopiezo est en fait l’appareil que j’ai croisé qui a le meilleur rapport qualité prix à ma connaissance et que je vous conseille vraiment de vous procurer.

L’appareil biopiezo est une excellente façon d’apporter des électrons aux organes malades. Lors de son utilisation, il est toutefois conseillé de toujours le laisser en mouvement sur la peau, par des mouvements circulaires autour de la zone à traiter car ça peut piquer fort si la pile est neuve, même au plus petit débit, car il existe une mollette de débit des électrons.

Vous pouvez facilement trouver cet appareil sur internet ou en allant dans les boutiques Sédao.

Ce petit appareil pourra même vous servir à faire de la réflexologie dentaire et comprendre comment vos dents dévitalisées vous empoisonnent. Il suffit pour cela d’appliquer le biopiezo sur les joues en regard de vos dents dévitalisées, toujours en faisant des ronds pour ne pas le laisser immobile. Vous pourrez alors constater que certains symptômes à distance disparaissent. Si en plus vous mettez de l’huile essentielle de thym sur un coton tige et que vous frictionnez avec ce coton tige, les collets des dents dévitalisées, ça fonctionnera encore mieux. Vous pourrez même utiliser le biopiezo après avoir fait enlever vos dents dévitalisées. Il faudra l’’appliquer sur les joues en regard des dents dévitalisées extraites car celles ci laissent persister dans l’os de la mâchoire, des poisons qui continueront à provoquer des maladies à distance. Idéalement il faudrait inventer un petit appareil qui puisse délivrer directement des électrons dans les gencives, précisément là où il y a eu des dents dévitalisées. En effet, même une fois les dents dévitalisées enlevées, l’os qui était autour d’elles reste empoisonné. Je suis en train de travailler à un tel appareil qui sera fait sur mesure avec une empreinte dentaire. On mettra dans la bouche une sorte de gouttière qui apportera des électrons aux endroits précis où il y en a besoin….. Si on arrivait à soigner ces zones ce serait bien sûr très efficace car on soignerait une cause encore une fois. Ce serait ici, les zones toxiques laissées par les anciennes dents dévitalisées extraites. Et soigner la cause est toujours plus efficace que de ne soigner que les effets.

En tout cas en appliquant le biopiezo sur vos joues en regard de vos dents dévitalisées, vos douleurs de dos peuvent alors partir un peu et momentanément, confirmant donc la relation de cause à effet entre les dents dévitalisées et les douleurs du dos. On peut aussi appliquer directement le biopiezo sur les douleurs de dos ou d’autres douleurs. Mais cela marche pour d’autres problèmes de santé aussi, et pas juste pour les douleurs. En gros il faut aussi appliquer le biopiezo en regard de l’organe malade. L’organe rechargé en électrons sera alors en partie soigné.

Attention, je ne veux pas dire non plus que le Biopiezo suffit à lui seul dans toutes les pathologies mais je veux juste dire que ce peut être un adjuvant intéressant voire très intéressant je vous assure, d’autant plus qu’il peut être utilisé par tous simplement sans posséder de connaissances particulières.

Le biopiezo n’est pas le seul appareil thérapeutique qui agit en délivrant des électrons, comme je l’ai déjà dit au début de ce texte. Il existe d’autres appareils thérapeutiques qui produisent du courant électrique ou des champs magnétiques pulsés. Ils sont toujours plus chers que le biopiezo qui bat tous les records qualité prix à ma connaissance, sauf l’aiguille d’acupuncture qui est aussi un petit générateur d’électrons et de magnétisme. On en parle même dans la Bible dans « l´exode », plus précisément lorsqu´on y parle d´une tige d´airain entouré d´un serpent de cuivre qui guérirait les malades qui le verraient. Lorsque j´en ai parlé à mon ami acupuncteur qui est aussi un fervent fidèle, il ne faisait aucun doute que cette description biblique représentait une aiguille d´acupuncture.

Certains autres appareils qui produiront des électrons et du magnétisme sont toutefois peut-être encore plus efficaces que le biopiezo mais beaucoup plus chers aussi. Je ne vous parlerai pas de tous ceux que je connais mais en voici un autre que je vous ai sélectionné car j’estime qu’il a fait ses preuves puisque les séances de cet appareil sont même remboursées par l’assurance maladie hollandaise, ce qui est une certaine preuve d’efficacité. C’est l’appareil d’APH thérapie. Son prix est certes plus élevé (environ 1000 euros) et son utilisation un peu plus complexe que le biopiezo car il s’agit de placer sur la peau des électrodes qui vont délivrer soit un courant continu soit de impulsions électriques. L’appareil fonctionne lui aussi avec une pile 9 volt, comme le biopiezo. Cet appareil n’est pas encore disponible aussi facilement que le biopiezo sur internet. Pour vous le procurer je n’ai que les coordonnées de l’importateur du produit pour la France Karem Moojen tel 0659042219

Certains scientifiques ont mis aussi en évidence que les cellules cancéreuses étaient très électropositives donc qu’elles manquaient d’électrons. Dans le traitement du cancer on a donc aussi réalisé avec succès des traitements électriques jadis mais on les a abandonné pour diverses raisons, plus d’ordre philosophique d’ailleurs. Pourquoi faire autre chose que la radiothérapie ou la chimiothérapie quand on pense que la seule solution au cancer est de tuer les cellules cancéreuses. Le Dr Nordenstrom (co-créateur du cathéter à ballonnet, un ancien membre de l’Assemblée Nobel) utilisait pour traiter les cancers des traitements électriques, d’une durée d’une heure par session, sur une période de plusieurs mois. Les tumeurs régressaient, et certains patients étaient en rémission complète. Personnellement je conseille en cas de cancer localisé de passer le biopiezo sur la zone affectée.

Mais comme vous l’avez compris, la respiration apporte aussi des électrons et une bonne façon d’en apporter un peu plus encore est de respirer plus fort que normalement. On commence par gonfler le ventre pour abaisser le diaphragme puis on écarte les épaules en fin d’inspiration. Ensuite on souffle en effectuant les mouvements inverses dans le même ordre. En augmentant l’amplitude sans même augmenter le rythme de notre respiration, on absorbera plus d’oxygène et donc plus d’électrons. On apportera alors plus de vitalité à nos cellules et cela permettra de réparer bien des choses donc de soigner même des maladies parfois. C’est une méthode totalement gratuite celle ci, mais il faut juste en connaître l’existence, ce qui est fait maintenant pour vous qui avez lu ce texte. Cette méthode permet même d’effectuer des psychothérapies émotionnelles en faisant ressurgir des émotions enfouies susceptibles de perturber notre santé. Et cela sans l’aide d’un psychothérapeute. En augmentant sa respiration tout simplement, on peut soigner bien des choses, on peut même évoluer et on débranche le mental pour accéder à l’instant présent qui constitue une porte d’accès à notre divinité. Mais tout cela est trop simple pour être enseigné dans notre société, c’est comme le médecine physique en général d’ailleurs.

Une autre façon d’apporter de l’énergie est sous forme de chaleur. La chaleur ce sont aussi des électrons mais moins énergétiques que ceux de la lumière. La chaleur est effectivement constitué de radiations, les infrarouges qui sont aussi moins énergétiques que la lumière donc les photons. Une méthode simple est d’utiliser une bouillotte en la positionnant à certains endroits. Se coucher avec une bouillotte aux pieds et sur le ventre peut faire beaucoup de bien, c’est simple mais pensez y aussi. En Asie, on utilise une technique où on appose des pierres chaudes sur le corps. Une autre façon excellente d’amener de la chaleur, lorsqu’on possède un poêle à bois est de se mettre devant le poêle à bois mais plus exactement le dos nu devant le poêle à bois jusqu’à ce que le dos rougisse bien. C’est dans le dos que se situent tous les points d’acupuncture qui commandent toutes les fonctions organiques. Des points que l’on peut stimuler par les techniques d’armoise qui se consument sur les points. Mais le poêle à bois est aussi une très bonne méthode. Lorsque je reçois des patients l’hiver alors que le poêle à bois fonctionne, ils passent généralement tout d’abord devant le poêle à bois avant toute chose. Le sauna est aussi une méthode très intéressante pour ramener de la chaleur. On s’est aperçu que cela permettait même se sortir du corps les métaux lourds à travers la transpiration. Pour les bronchites, il existe une méthode d’enveloppement de la poitrine de serviettes chaudes que l’on change régulièrement dès qu’elles refroidissent.
Toutes ces méthodes d’apport de chaleur n’ont qu’une seule contre-indication, les problèmes cardiaques avec une augmentation du rythme cardiaque car la chaleur augmente encore le rythme cardiaque, il faut le savoir.

En conclusion pour se soigner, électronisons nous, soit par le Soleil, soit par l’électricité soit par la respiration soit par la chaleur.

Classé dans : Articles

Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Quelle est la première lettre du mot ruebtc