Dévitalisation dentaire : STOP !

Dr Bruno DARMON

Articles parus en 2011

Les chroniques du Dr Darmon avec l’Ordre des dentistes. Le 21/01/2012 pourrait être une date cruciale pour la santé publique.

Texte un peu long certes mais peut-être essentiel pour la santé publique.

Introduction : J’ai demandé il y a déjà six mois au Conseil de l’Ordre des dentistes à pouvoir exercer à nouveau ma profession de dentiste. C’est ainsi que je dois être rejugé après une audience qui aura lieu à Marseille le 21 janvier 2012.

Lire la suite

aucun commentaire

Un texte original qui remet certaines « certitudes » en question comme j’aime bien le faire, avec une certaine vision globale.

Après avoir expliqué dans un autre texte pourquoi Hildegarde de Bingen conseillait de se laver les dents à l’eau très froide pour éviter les caries, nous allons comprendre pourquoi vivre dans des appartements trop chauffés l’hiver n’est pas ce qu’il y a de mieux pour éviter des cancers.

Dans certains pays nordiques, on laisse parfois les bébés dehors l’hiver pendant un certain temps histoire de les renforcer. Ainsi on aura des adultes plus robustes, dit-on.

Lire la suite

aucun commentaire

Quasiment tous les traitements de notre médecine moderne sont aussi des poisons avec des effets secondaires même si paradoxalement ils suppriment des maladies. Certes parfois les maladies peuvent tuer, et par conséquent alors, faute de mieux quand on ne sait rien faire d’autre, il est préférable d’empoisonner un peu l’organisme que de mourir. Les effets secondaires de nos médicaments poisons sont toutefois largement sous estimés et ils pourraient bien être une des premières causes de l’apparition des maladies graves, avec la dent dévitalisée. Il faudrait donc toujours rechercher des solutions naturelles sans effets secondaires. Parmi ces poisons qu’on appelle médicaments, il en existe une catégorie particulièrement perverse comme vous allez le constater. Ces sont les médicaments de la classe des diphosphonates ou bisphosphonates. Ce sont des médicaments utilisés aujourd’hui pour traiter l’ostéoporose, un mal qui n’est pas sans rapport avec le mal du siècle qui est le mal de dos. Car la douleur chronique du dos, souvent associée à une inflammation chronique est toujours associée à une lente déminéralisation du squelette. Le mal de dos est lui même souvent associé à une maladie grave en préparation car c’est dans le dos que se projètent les points d’acupuncture de commande des différents organes. Le mal de dos est donc loin d’être anodin.

L’os est un organe qui présente des manifestations de minéralisation et déminéralisation. Certaines cellules appelées ostéoblastes minéralisent l’os tandis que d’autres appelées ostéoclastes le déminéralisent. Des chimistes se sont aperçus que certaines molécules permettaient de supprimer quasiment la fonction ostéoclasique donc d’éviter à l’os de se déminéraliser. On tue en fait plus ou moins les ostéoclastes. Ces molécules luttent ainsi contre l’ostéoporose dans la logique de toute la médecine moderne qui est d’inhiber une fonction donc d’empoisonner l’organisme. Il y a une dizaine d’années ces molécules étaient présentées aux dentistes comme des médicaments miracles pour l’implantologie dentaire dans les cas où l’os est trop mou pour pouvoir y poser des implants. Mais depuis on y est revenu car on s’est aperçu que ces médicaments, s’ils permettaient effectivement d’augmenter la densité osseuse, empêchait aussi quasiment de poser des implants car l’os se comportait alors comme un os mort. Il pouvait alors s’infecter gravement à la pose d’un implant. Mais ce qui est aussi très problématique c’est qu’une simple extraction dentaire peut aussi entrainer la mort du patient qui aurait pris de tels médicaments. En effet, une infection osseuse terrible peut survenir à cause de l’os qui se nécrosera et cela se transformera en septicémie mortelle. On observait jadis cela après les traitements de cancers des mâchoires par irradiation qui provoquaient une ostéoradionécrose. Et bien maintenant depuis presque une dizaine d’années, nos bons pharmacologistes ont trouvé un médicament avec lequel on arrive à peu près au même résultat. On parle d’ailleurs de chimio ostéonécrose.

Lire la suite

aucun commentaire

David​ Servan-Schreiber est mort dernièrement du cancer à l’âge de 50 ans. Ce sympathique et brillant neuro-psychiatre avait associé des solutions naturelles et des médecines douces pendant vingt ans aux traitements conventionnels. Il était déjà prédisposé à trouver d’autres solutions que la médecine chimique moderne, puisqu’il proposa jadis des traitements psychiatriques sans médicaments. En associant ses méthodes aux traitements conventionnels, il a vécu bien plus longtemps avec sa tumeur du cerveau que ce que la médecine moderne ne prévoit généralement. Mais il est quand même mort assez jeune toutefois.

Lire la suite

aucun commentaire

Petit cours sur les projections dentaires, illustré de l’explication de la maladie de Teri Hatcher, la belle brune de la série « Desesperate housewives »..

Dans la série, « les stars malades avec des dents dévitalisées », et après la cas d’Annie Girardot et de sa maladie d’Alzheimer, voici l’explication probable de la maladie des épaules gelées de Teri Hatcher, une actrice de la série américaine « Desesperate housewives », photos à l’appui.

Lire la suite

1 commentaire