Dévitalisation dentaire : STOP !

Dr Bruno DARMON

Ce mardi 7 octobre 2008, je regarde une émission de télé « les maternelles » où le thème est l’arrachage des amygdales et des végétations chez les enfants. Cette opération est probablement l’opération la plus couramment effectuée chez les enfants actuellement. L’émission est assez instructive et représentative de la folie banale de notre civilisation dans le domaine de la santé, c’est pourquoi je vais un peu développer le sujet. Lors de l’émission, on n’entend comme d’habitude que des représentants de la médecine officielle, des chirurgiens notamment puisqu’il s’agit ici de chirurgie. L’émission est une vraie publicité pour l’arrachage des amygdales et des végétations.

Les enfants respirent ensuite mieux, grandissent mieux ensuite, témoignages à l’appui. On remarque qu’aujourd’hui la mode médicale est à nouveau d’arracher systématiquement ces organes alors qu’il y a quelques années on en était revenu, le discours étant alors qu’il fallait tout faire pour les garder. Mais aujourd’hui, il semble qu’on se soit aperçu que ce soit mieux de les enlever. Quel progrès !

Évidemment, la voie des médecines douces ou naturelles et de la naturopathie n’est pas entendue encore une fois. Sait-on même dans les médias françaises qu’il existe tout un courant mondial thérapeutique, la naturopathie, qui s’oppose farouchement à ces pratiques thérapeutiques issues de la médecine moderne, pratiques qu’il estime mutilantes, tout en apportant d’autres solutions. Personne ne se pose ici la question de savoir à quoi servent les amygdales et les végétations, ces tissus lymphoïdes qui se trouvent au fond de l’oropharynx (au fond de la bouche) et du rhinopharynx (au fond du nez) respectivement qui constituent des sentinelles immunitaires du lieu où elles se trouvent, tout comme l’appendice l’est pour l’abdomen. Lorsqu’on enlève les sentinelles immunitaires, les poisons rentreront ensuite plus profondément dans les structures organiques car il n’y aura plus de sentinelles pour les arrêter en déclenchant des réactions immunitaires locales. Il y aura donc bien plus de cancers par exemple par la suite. L’émission n’évoque bien sûr pas ces conséquences à long terme, tout comme on ne l’évoquera jamais aux parents des enfants à qui on enlèvera l’appendice qui seront alors plus sujets aussi aux problèmes abdominaux notamment aux péritonites bien plus graves, ces infections généralisées de l’abdomen. Mais il est évident que personne sur le plateau télé n’en est conscient. Pas conscient non plus des causes alimentaires comme si la seule pollution pouvait tout expliquer. Et logiquement, on n’évoque bien sûr même pas le travail de naturopathes qui savent guérir les amygdales et les végétations en transformant l’alimentation par ce qu’on peut appeler l’hygiène vitale en générale et l’hygiène alimentaire en particulier. Bref, tout ce beau monde ne se pose pas trop de question fut-il diplômé de la médecine académique. Il faut dire que la médecine académique n’enseigne aujourd’hui que la médecine des poisons et de la mutilation (voir texte « médecine des poisons » sur ce site) et ne s’intéresse que très peu à vouloir faire changer les mauvaises habitudes. On propose donc une solution médicale qui permettra de faire en sorte comme toujours de ne rien changer dans les habitudes morbides qui ont conduit à l’hypertrophie des amygdales et des végétations gênant la déglutition et la respiration et provoquant fréquemment des angines et des rhinites.

Mais tout cela ne m’étonne guère, dans ce monde de fous. Cela et me fait plutôt penser aux médecins qui eux non plus ne se posent pas trop de questions au sujet de la médecine chimique qui supprime allègrement les symptômes gênants à coup de chimie qui inhibe les mécanismes naturels de défense mais l’exemple le plus parlant est bien sûr celui de mes confrères avec la dent dévitalisée. Lorsque le nerf fait souffrir et bien on l’enlève évidemment, pourquoi s’embêter ma brave dame à chercher à faire autrement puisque le fait de l’enlever résout le problème de la douleur de la dent. C’est tellement pratique n’est-ce pas. Eh oui c’est pratique et simple effectivement en apparence mais en réalité c’est plus simpliste que simple et cela est plus de la folie que de la sagesse. Ce qui permet de distinguer la folie de la sagesse, c’est la conscience des conséquences à long terme des différentes options que l’on prend. Il n’y a pas à chercher plus loin la première cause de maladies graves et de cancers que dans cette attitude médicale folle même si notre environnement pollué n’arrange rien.

La chirurgie qui consiste à enlever les organes gênants ne devrait être utilisée qu’en dernier recours, et cela après avoir essayé toutes les autres solutions thérapeutiques. Il me semble essentiel de le rappeler aujourd’hui où on l’a semble-t-il oublié. Mais encore faut-il pouvoir trouver d’autres solutions thérapeutiques dans ce monde médical où notre société avec les Conseils de l’Ordre représentant la médecine des poisons, adopte trop souvent une attitude hégémonique vis-à-vis des solutions alternatives, avec la complicité de juges inconscients dignes représentants d’une population au moins autant inconsciente sur le thème des médecines naturelles. La société a ainsi jusqu’à présent méthodiquement détruit toute concurrence à la médecine mutilatoire et à la médecine des poisons grâce à un article de loi sur l’exercice illégal de la médecine. Je ne blâme donc nullement les pauvres parents qui font mutiler leurs enfants, je comprends très bien qu’il est difficile de trouver d’autres voies et voix aussi d’ailleurs qui pourront leur expliquer que faire d’autre.

Evidemment la pollution des grandes villes n’est pas la meilleure des idées que nous ayons eu pour y faire vivre nos enfants mais cela n’explique pas tout comme on voudrait nous le faire croire dans l’émission notamment. On ne s’intéresse encore une fois pas suffisamment à l’alimentation.

Si les végétations sont en rapport avec la respiration, il est certes logique de penser que c’est la pollution de l’air qui agit pour rendre ces végétations malades. Pourquoi alors ne pas se procurer un filtre à air dont on enverra le flux d’air filtré vers l’enfant pendant son sommeil. Il existe des filtres à air dont on peut changer soi même le contenu du filtre et par économie on peut même y mettre du coton hydrophile tout simplement qu’on trouve en grande surface et la filtration est tout à fait correcte et permet d’avoir ainsi des filtres neufs pour une somme modique.

Mais la pollution de l’air n’est pas la seule cause du problème des végétations. La fonction respiratoire est liée en médecine chinoise à une fonction du tube digestif et il est plus que probable que l’alimentation sera une clef de la guérison des végétations, des amygdales et de l’appendice aussi d’ailleurs qui sont les trois grands organes, organes sentinelles qui plus est, qui sont classiquement mutilés chez nos enfants avec la complicité de notre médecine. Je ne vais pas ici trop parler d’alimentation car j’en ai déjà parlé dans les autres textes mais en résumé, allez nourrir vos enfants en faisant vos courses dans les magasins d’alimentation bio, arrêter les céréales sucrées en sachet plastique (car sucrées et pleines de mycotoxines très souvent) au petit déjeuné notamment. Si vous n’avez rien de mieux, revenez au pain grillé et beurre tout simplement, et sans confiture. Si vous pouviez donner au petit déjeuné un petit légume avec et un laitage, surtout si vous êtes végétarien, ce n’est pas non plus une mauvaise chose. Arrêtez le chocolat, le vinaigre et, l’ail et les oignons (surtout crus) à remplacer respectivement par le caroube, le citron et les épices. Les yaourts, c’est au début du repas. Et le soir, repas léger s’il vous plait. Surtout des fruits et légumes, du riz ou de l’orge idéalement et un peu moins de pates et pain blanc et surtout ni viande ni poisson ni fromage.

L’attitude mutilatoire qui est la plupart du temps l’option choisie, n’est encore une fois pas indépendante d’un manque de respect pour la vie dans notre société qui est très liée avec une despiritualistion généralisée de la société et de la médecine en particulier. Si dieu ou la vie a fait les végétations, les amygdales et l’appendice, c’est que cela sert à quelque chose et que les enlever ne sera jamais sans conséquences fâcheuses par la suite, ne l’oubliez jamais, même si la médecine académique semble ne pas le savoir. Alors remettez un peu en question vos habitudes de vie et cherchez dans les médecines douces notamment, d’autres solutions à ces actes mutilants que vous propose un peu facilement à mon goût notre médecine académique.

Classé dans : Articles

Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Quelle est la deuxième lettre du mot xato