Dévitalisation dentaire : STOP !

Dr Bruno DARMON

À propos

Les Dents dévitalisées 
une grande cause de maladies graves et de cancers

Ce site est principalement dédié à la toxicité des dents dévitalisées, mais il donne aussi une vision alternative de la santé, plus en rapport avec le concept de santé naturelle.

Qui suis-je ?

Je m’appelle Bruno Darmon, je suis l’auteur des textes de ce site et je réside dans le Sud Est de la France près de Nice et Cannes. Mon seul titre officiel est docteur en chirurgie dentaire. Je suis tout d’abord un thérapeute de médecines naturelles qui possède aujourd’hui de multiples outils de médecine naturelles et une maison en montagne pour recevoir et soigner les personnes malades (voir http://centre-de-revitalisation.skyrock.com) qui possède un sauna et de multiples appareillages. Les outils que je maitrise permettent de résoudre la plupart des problématiques de santé sans avoir besoin de recourir à une médecine moderne chimique ou chirurgicale aux terribles effets secondaires mais dont très peu de personnes ont semble-t-il conscience, pour leur plus grand malheur.

J’ai obtenu mon diplôme de docteur en chirurgie dentaire après être rentré major primant au concours de première année de médecine de Nice, et j’ai exercé la dentisterie une quinzaine d’années, jusqu’en 2004. Mais ce qui m’a toujours le plus intéressé est de pouvoir guérir toutes les maladies, pas uniquement celles des dents et donc de faire de la médecine en fait. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait en quelque sorte. Je faisais en fait plus précisément de la médecine énergétique que j’associais à de la dentisterie énergétique ou holistique. Vous pouvez d’ailleurs remplacer le terme de médecine énergétique par médecine douce ou médecine naturelle si vous comprenez mieux ainsi. Cela m’a permis de guérir des centaines de personnes de maladies graves parfois et en tous cas de maladie que la médecine ne pouvait guérir. Si j’ai choisi de faire des études de dentaire, alors qu’à l’époque seuls les plus mauvais étudiants du concours de première année de médecine choisissaient cette voie, c’est que j’ai eu l’intuition que les études de médecine serait un piège où je perdrai mon temps à apprendre des tas de choses inutiles pour ce que je voulais faire c’est-à-dire une médecine qui n’empoisonnerait ni mutilerait personne. Une médecine naturelle qui de toute façon n’est pas enseignée aujourd’hui dans les universités de médecine.

Dès le début de mes études, j’ai aussi eu l’intuition que la clef de la santé de beaucoup de personnes et de la mienne en particulier se trouvait plutôt dans la bouche qu’ailleurs, compte tenu de mes nombreux passages chez le dentiste et de ma santé boiteuse lorsque j’étais jeune. Pour toutes ces raisons, je me suis dirigé vers les études de dentaires et non vers celles de médecine. C’est d’ailleurs ce que je conseillerai de faire à toute personne dont l’objectif est de vouloir guérir les malades car d’une certaine façon aujourd’hui, la clef de la santé de millions de personnes se trouve plus entre les mains des dentistes et des médecines douces que des médecins de la médecine chimique allopathique voire homéopathique, aussi incroyable que cela puisse paraitre . C’est un peu pour montrer cela que j’ai mis une centaine de guérisons de maladies diverses en témoignage vidéo sur le site www.sante-dents.com. Et c’est d’ailleurs parce que la population ne le comprend pas qu’elle est aujourd’hui si malade.

Après mes études officielles, je me suis intéressé à toutes sortes de médecines naturelles ainsi qu’à une dentisterie qu’on pourrait appeler la dentisterie holistique car elle s’intéresse aux rapports entre les dents et la santé dans son ensemble. J’ai rencontré de multiples dentistes qui étaient connus pour guérir des maladies grâce à cette dentisterie et ils m’ont gentiment transmis leur savoir, car cette dentisterie n’est pas enseignée en université dans la mesure où elle remet en question certaines pratiques et dérange donc certains enseignants. Les institutions en général donc l’université aussi, préfèrent souvent maintenir une certaine harmonie en leur sein plutôt que de s’intéresser aux informations dérangeantes et révolutionnaires. C’est pourquoi il est rare qu’on trouve les informations les plus intéressantes dans les institutions, c’est ainsi. Cela ne veut pas dire non plus que les institutions n’ont pas leur intérêt aussi mais plutôt qu’il faut savoir qu’elles ont aussi leurs limites que certains groupes minoritaires dépassent généralement car ils ont généralement plus de liberté d’action. Parmi les dentistes exceptionnels qui m’ont transmis leurs enseignements il y eut le Dr J.P.Galiano (un précurseur sur les amalgames, aujourd’hui interdit d’exercer à vie), le Dr davo Koubi (aujourd’hui décédé), et le Dr Landwerllin aujourd’hui retraité pour n’en citer que quelques uns. Des dentistes qui face aux pathologies chroniques guérissaient mieux que ce que les médecins savaient faire et pas juste des beaux parleurs ou écrivains qui n’avaient jamais guéris personnes comme par exemple certains qui s’expriment sur internet contre mon discours sur les dents dévitalisées et qui se disent les représentant de la dentisterie holistique. C’est avec eux et grâce aussi à des médecins exceptionnels comme le Dr J.G. THOMAS (à la retraite aussi aujourd’hui) que j’ai compris beaucoup de choses et notamment que moins on avait en bouche d’amalgames dentaires, de dents dévitalisées, de dents incluses ou trop loin au fond de la bouche comme c’est souvent le cas des dents de sagesse, et mieux on se portait. Et c’est pour avoir informé mes patients de cette réalité, notamment sur les dents dévitalisées, que le Conseil de l’Ordre des dentistes m’a interdit d’exercer à vie en juin 2004 pour selon lui un manquement grave à l’éthique. C’est bien sûr eux les dentistes qui ont effectué cet abus de pouvoir qui ont réalisé ainsi un manquement grave à l’éthique mais c’est bien connu : « la raison du plus fort est toujours la meilleure ». Et pour l’instant c’est moi qui suis interdit d’exercer tandis qu’ils continuent probablement à dévitaliser des dents saines pour faire des bridges, et en tout cas dévitaliser des dents sans informer leurs patients des terribles risques qu’ils leur font prendre pour leur santé. Ils taisent aussi une information dont dépend rien qu’en France la santé de millions de personnes qui pourraient retrouver la santé si on leur enlevait leur dents dévitalisées. Mais à part ça, rien de grave…

Pour l’anecdote, quelques années auparavant, à la fin de mes études de dentaire, ce même Conseil de l’Ordre m’avait attribué un prix après un concours national organisé par lui-même sur l’éthique. Concours qui récompense chaque année cinq ou six étudiants sur toute la France qui effectuent une bonne dissertation sur l’éthique. C’est rigolo non… enfin sauf pour moi… Pour moi la vraie éthique comprend l’information des patients sur la réalité empoisonnante de certains traitements dentaires et cela même si ça contrarie la profession. L’harmonie sans vérité est une forme de trahison en fait. En ne voulant pas affoler la population avec la réalité empoisonnante des dents dévitalisées, on la conduit en fait au précipice.

J’ai aussi assez vite compris que notre médecine moderne, même si elle permettait de soigner, de supprimer des souffrances et de sauver des vies on ne peut le nier, avait aussi de terribles effets secondaires qui à terme, j’en suis aujourd’hui persuadé, représentent en fait une cause essentielle de maladies graves et de handicaps de notre civilisation, voire la principale cause (après les dents dévitalisées) bien plus que toutes les pollutions dont on nous parle couramment et dont parlent couramment les écologistes par exemple, même si c’est important aussi on ne peut le nier.

Même si la dentisterie holistique représente un formidable outil thérapeutique, elle n’est évidemment pas suffisante pour répondre à toutes les demandes thérapeutiques. J’ai donc acquis d’autres outils de médecine naturelle. J’ai appris l’acupuncture de l’école Lavier, un génie, dentiste français à l’origine qui était allé apprendre l’acupuncture dans les monastères de Taïwan et en avait rapporté une acupuncture extrêmement efficace. L’école Lavier ne fait aucune publicité pour avoir des élèves, dans la pure tradition de l’acupuncture. C’est le maitre qui décide un jour de proposer cet enseignement aux élèves qui se présentent à lui. J’ai eu cette chance d’accéder à cet enseignement que l’on m’a proposé de suivre un jour. L’acupuncture actuelle en Chine selon Lavier n’est aujourd’hui qu’une version peu efficace de la vraie acupuncture qui avait été préservée à Taiwan, car c’est là et seulement là selon lui qu’elle avait été épargnée de la folie destructrice et meurtrière de la révolution culturelle de Mao Tsétoung qui fit décapiter les vrais maitres d’acupuncture (50 000 environ) qu’elle estimait ne pas être assez au service du peuple. On décapita ainsi la vraie acupuncture qui fut remplacée en Chine par une acupuncture de seconde zone qui n’avaient pas reçu cet enseignement essentiel juste transmis de maitre à élève et qui aujourd’hui diffuse en occident une acupuncture peu efficace qui la déconsidère par conséquent. C’est cette acupuncture de Taiwan qui m’a jadis sauvé la vie alors que je fis une crise cardiaque ou une crise d’asthme. C’est cette acupuncture qui m’a permis de relever en une séance une fois une personne qui avait eu un accident vasculaire cérébrale et pouvait à peine marcher. C’est cette acupuncture qui m’a permis de guérir bien des choses bien souvent et il y a peu d’urgences médicales que je ne peux traiter aujourd’hui avec mes aiguilles d’acupuncture que j’ai quasiment toujours sur moi.

Mais cela ne suffisait pas et j’ai aussi acquis en partie d’autres outils thérapeutiques fort intéressants comme la phytothérapie, l’aromathérapie (les huiles essentielles) dont je ne vais pas ici vanter les mérites car ce sont des médecines assez connues aujourd’hui.

Je ne refuse pas non plus certaines avancées technologiques modernes. Je dispose en effet aussi d’un appareil d’ozonothérapie, ce qui est fort intéressant je vous assure, ainsi qu’une chi machine, d’appareils d’onde magnétique pulsées et d’ionisation, et d’autres appareils encore.

J’ai aussi acquis des connaissances dans le domaine de la chromothérapie. C’est une médecine étonnante sur tout ce qui touche au cerveau. Il m’est souvent arrivé de supprimer en une seule séance des dépressions graves juste en mettant des lunettes de couleurs dans un certain ordre sur les yeux. Mais le cas le plus incroyable que j’ai guéri avec la chromothérapie, je vais vous le raconter maintenant et moi-même j’en fus étonné. C’est un patient qui était aussi un ami thérapeute d’ailleurs, qui s’est un jour retrouvé à l’hôpital après un grave accident qui l’a mis dans le coma quelques jours. En sortant du coma, et encore une dizaine de jours après il avait perdu totalement la mémoire. Il ne reconnaissait plus ses proches et ne savait d’ailleurs même pas où il était et pourquoi il y était même si on le lui avait déjà expliqué. Bref son cerveau était dans un sale état. Un jour j’allai le voir à l’hôpital comptant bien le soigner, en amenant quelques outils thérapeutiques. Après deux heures de chromothérapie, il eut très mal à la tête. Je lui appliquais alors le complexe d’huiles essentielles que je venais de lui faire, après lui avoir fait boire le complexe d’hydrolats que je lui avais aussi concocté. Puis miracle, il me reconnu, me demanda ce qu’il faisait ici, ce que je lui expliquai et il retrouva sa tête immédiatement totalement et définitivement. Il sortit alors de l’hôpital quelques jours plus tard. La chromothérapie, est vraiment un outil formidable, je vous assure, pour tout ce qui touche au cerveau et cela pourrait éviter bien des traitements de psychiatrie qui détruisent les cerveaux. C’est d’ailleurs un psychiatre, le Dr Agrapa qui le premier en France a fait de la chromothérapie et grâce à cela évitait à ses patients tous les médicaments chimiques. Il serait temps que les autres psychiatres s’y intéressent.

Je me suis aussi beaucoup intéressé à l’Ayurvéda, la médecine traditionnelle indienne. J’ai fait plusieurs stages d’Ayurvéda avec différents enseignants. L’Ayurvéda est une science médicale tellement vaste que je pense que toute ma vie, j’en apprendrai sur le sujet. La chromothérapie fait d’ailleurs partie de l’Ayurvéda.

Je me suis aussi intéressé à la naturopathie que l’on pourrait qualifier de médecine naturelle occidentale s’intéressant principalement aux corrections alimentaires. Toutefois aujourd’hui j’estime que les connaissances de l’Ayurvéda sont bien supérieures à la naturopathie et je suis un fervent adepte du végétarisme indien (sans viande ni poisson ni œufs mais avec laitages) même si je peux aussi expliquer aux non végétariens ce qu’il leur faut faire pour rester en bonne santé.

Je me suis aussi intéressé à la chronobiologie pour comprendre notamment qu’il faut enlever les dents dévitalisées, en lune décroissante, et l’après midi, exactement le contraire de ce qu’on faisait à la fac où on opérait toujours les patients le matin.

Je me suis aussi intéressé à certaines techniques de méditations fort efficaces pour se soigner soi même. Des méditations qui constituent un yoga de l’esprit en quelque sorte. Des techniques que j’enseigne parfois à mes patients.

Je suis aussi un chercheur dans le domaine médical des médecines naturelles et notamment de ce qui touche à la dentisterie holistique et notamment au traitement des mémoires laissées par les dents dévitalisées extraites. En effet, si enlever les dents dévitalisées est souvent le traitement le plus efficace de la dentisterie holistique et des médecines douces en générale, il reste encore souvent dans l’os qui entourait les dents, une certaine toxicité résiduelle qui continue à empoisonner l’organisme. Je me suis donc penché passionnément sur ce sujet et j’ai trouvé des solutions originales et efficaces dont certaines injections dans les gencives. Des techniques si efficace qu’une fois elles ont permis d’améliorer un cas de sclérose en plaque sur lequel tous les thérapeutes de Genève était passés auparavant sans arriver à l’améliorer autant que ces techniques particulières. C’est ce que m’a témoigné la patiente et que j’ai d’ailleurs constaté en la revoyant. Le patient avec qui j’ai le plus travaillé sur ses mémoires de dents dévitalisées m’a témoigné que ce traitement lui avait fait autant de bien que le fait d’avoir enlevé ses dents dévitalisées. Intéressant non.

Une de ces techniques est d’ailleurs la cristallothérapie dentaire.
La cristallothérapie, qui fait partie aussi de l’Ayurvéda. En portant des pierres au cou, au poignet et même en les scotchant avec un sparadra sur certains points d’acupuncture ou en face des organes malades tout simplement, on peut soigner de façon très efficace surtout quand ce sont des pathologies de manque d’énergie. Et c’est ainsi ensuite que j’ai découvert une cristallothérapie dentaire. Je m’explique. Les dents possèdent une structure cristalline (d’hydroxyapatite plus précisément) et lorsqu’on fait des prothèses dentaires, amovibles notamment, c’est ce qui est le mieux pour la santé pour remplacer les dents absentes, les dents sont soient en résine soit en céramique. Ces deux matériaux n’ont pas de structure cristalline pouvant transmettre à la loge dentaire une énergie que les dents vivantes cristallines transmettent. La solution est donc d’insérer dans les prothèses, au niveau des dents plus exactement, des cristaux. Les personnes trouvent alors leur prothèse bien plus facile à supporter. Souvent même ils ne veulent plus l’enlever car ils sentent qu’elle leur fait du bien. Une patiente dont le mari est thérapeute et analyse les énergies avec un appareil qui s’appelle l’antenne de Lecher m’a dit que son mari avait constaté que ses corps énergétique se recentraient dès qu’elle portait sa prothèse avec cristaux, ce qui n’était pas le cas avec son ancienne prothèse, elle aussi en plastique coulé mais sans cristaux. Dernièrement un ancien patient m’a téléphoné car il avait un problème au coude, des fortes douleurs. Il se frictionnait aux huiles essentielles, avait consulté plusieurs fois un célèbre acupuncteur de ma région après en avoir consulté un autre avant, avait vu ostéopathes et kiné, mais rien n’y faisait de très efficace. Comme il se rappelait que jadis je l’avais soigné de choses diverses et variées lorsque personne n’était arrivé à le soigner, il revint me voir pour son coude. Je plantais alors une aiguille d’acupuncture dans un endroit précis de sa gencive et la douleur au coude s’atténua fortement. Avec d’autres informations j’en déduisis que sous cette gencive il y avait encore un bout d’os pourri à cause de son ancienne dent dévitalisée aujourd’hui extraite, mais qui aujourd’hui lui affectait le coude. Je lui dis alors qu’il fallait comme dans le passé faire une piqure dans l’os sous sa gencive. Une piqure qui je le lui rappelai, l’avait jadis guéri de multiples choses d’ailleurs. Mais à vrai dire, ces piqures font un peu mal, je dois l’avouer, pas toujours toutefois. J’ai compris certaines choses aujourd’hui pour diminuer la douleur mais au début quand je les faisais ça faisait assez mal je dois l’avouer. Alors il ne fut pas très chaud pour cette nouvelle piqure et me demanda si je n’avais pas encore une autre solution par hasard. Alors je lui proposai de mettre des cristaux dans sa prothèse. La semaine suivante quand nous nous téléphonâmes il n’avait quasiment plus mal à son coude et depuis il en est suffisamment satisfait du résultat pour ne rien faire d’autre. Et en plus il n’avait plus mal au cou non plus. Intéressant non ! Toutefois je pense qu’en vieillissant quand son énergie baissera encore, les problèmes reviendront probablement et qu’il sera obligé de faire mes fameuses piqures s’il voudra alors guérir.

Le traitement des os malades des mâchoires après extraction des dents dévitalisées est un domaine médical qui représente un espoir gigantesque pour la santé de millions de personnes, sachez le. Et ceux qui s’imaginent qu’ils pourraient enlever la toxicité résiduelle dans les os des mâchoires par de l’homéopathie par exemple, ou autre chose, plutôt qu’agir directement localement dans les os des mâchoires, se trompent et induisent les patients dans l’erreur et la perte de temps voire de leur vitalité quand ils les font toucher à l’homéopathie notamment qui baisse l’énergie globale des patients pour guérir, je le rappelle (voir texte « médecine des poisons » ou « médecine et énergie »).

Voici encore un autre outil intéressant que j’ai plus ou moins découvert. Les cautérisations de gencive, voire de cicatrices de la peau avec un simple instrument de métal chauffé. C’est une technique dont j’ai eu l’idée après un séminaire de dentisterie holistique où on enseignait de brûler les gencives avec un laser pour traiter les blocages d’énergie consécutifs aux cicatrices de gencives après extraction des dents. Comme je n’avais pas de laser ni l’intention d’en acheter, car c’est un outil très onéreux, j’ai eu l’idée de simplement bruler la gencive avec un instrument métallique chauffé à la flamme, lorsque j’identifiais une cicatrice toxique. Grace à cela j’ai une fois redonné la vue à un œil totalement aveugle, c’est vous dire la puissance de la technique quand l’indication est bien posée. Je me suis aussi aperçu que bruler les cicatrices de la peau est aussi très efficace quand elles bloquent l’énergie. On brule bien sûr juste le ou les points où l’énergie est bloquée. C’est bien plus efficace que toutes les autres techniques qui existent aussi sur le traitement de cicatrice que certains neuralthérapeutes et ostéopathes connaissent bien d’ailleurs.

J’ai aussi eu l’idée d’un implant révolutionnaire mais qui en n’est encore que juste au stade de l’idée car je ne possède pas encore le financement pour le développer. C’est un concept tout à fait original et révolutionnaire qui serait un progrès important dans le domaine de l’implantologie mais je ne vous en parlerai pas plus ici désolé. J’espère juste que d’en parler ici me fera venir les financements nécessaires pour développer ce projet.

Je me suis intéressé aussi aux médecines que je qualifierais d’électriques. Il s’agit de médecines utilisant les courants faibles. Je possède d’ailleurs un appareil étonnant d’efficacité utilisant l’électricité statique et divers autres appareils utilisant le courant continu et les ondes magnétiques pulsées notamment, j’en ai déjà parlé. Mais l’appareil à électricité statique me semble être ce qu’il y a de plus efficace en général. Toutefois, ces médecines électriques m’ont donné l’idée d’un appareillage qui pourrait apporter de l’énergie électrique ou des ondes magnétiques pulsées thérapeutiques dans les zones dentaires d’os affectées par les anciennes dents dévitalisées, encore une fois pour traiter les mémoires. C’est un appareil que je suis encore en train de mettre au point et de tester donc je vous en dirai plus, plus tard mais cela semble assez prometteur. Il suffira de mettre son appareil en place dans la bouche devant la télé le soir et d’allumer un petit boitier qui transmettra aux zones d’extraction dentaire des ondes magnétiques pulsées qui soigneront les mémoires des dents dévitalisées.

Que vous dire d’autre sur mes thérapeutiques. Je m’intéresse aussi aux thérapeutiques par les aimants, par les élixirs de fleurs et même aux arts divinatoires.

Tout ce qui touche aux thérapeutiques naturelles m’intéresse en général tandis que j’informe toujours du danger des médecines chimiques et des opérations chirurgicales, qu’on peut presque toujours éviter lorsqu’on maitrise correctement les médecines naturelles. On peut même éviter parfois des greffes d’organes, je vous assure. Mais bon pour pouvoir croire cela, encore faut-il sortir de l’état d’hypnose collective dans lequel la majorité de la population se trouve actuellement pour notre médecine moderne. Une médecine moderne qui est aussi le plus grand pourvoyeur de maladies graves, de grabataires et d’handicapés, à cause de ses terribles effets secondaires. Le jour où notre civilisation ouvrira les yeux sur cette réalité, elle fera un grand pas en avant pour sa vitalité. Tout comme elle fera un grand pas en avant lorsqu’elle se rendra compte que les dents dévitalisées l’empoisonnent encore plus que tout, bien plus généralement que tout ce qui est communément dit par les médias et les médecins notamment, enfin tant que les centrales nucléaires n’auront pas explosé….. Dieu nous en préserve.